Default
fatmax66
fatmax66
Traversée du désert ludique depuis quelques mois ... Suis je en train de perdre la foi ?...non pourtant je reviens avec plaisir sur mes standards. Par contre dans les nouveautés point de flamme...ou alors éphémère...

J espère que les bonne sorties vont pointer leur nez cet automne.

Je tente the hunger et l insondable. On verra bien.

Parfois un jeu me tente dans le lot et BGG a tôt fait de rabaisser mes espérances avec l avis de joueurs ou des vidéos d expli des règles qui ne m insuffle rien...

A près ça vient peut être de moi...et pourtant j arrive encore à m enthousiasmer avec des wargames, ce nouvel horizon. Mais bon ça se joue qu a deux généralement ...et faut le temps pour caler une partie.

Allez vivement que des sorties fraîches,belles et innovantes viennent égayer ce morne spectacle.

 
Lionceau
Lionceau
Hahaha! Mon pauvre! Juste pour que je puisse te situer en terme d'expérience de joueur: Combien possèdes-tu de jeux? L'avantage, me concernant, c'est que j'ai peu de jeux/ suis relativement nouveau dans le domaine. Du coup je tombe sans arrêt sur des trucs nouveaux! 
Femto
Femto
Qu'est ce qui te chaufferai ? Une nouvelle mécanique ? Un beau matos ? 

Nous ferais tu un déprime saisonnière ludique ? (ça m'arrive tous les X temps)
jmguiche
jmguiche
Fais nous un retour sur hunger et insondable déjà ! 😉

Je comprend ce que tu ressent. Trop de jeux ressassent des mécanismes usés… Trop de ok games.

Pourtant il y a 3 ou 4 fois par an, des trucs qui valent la peine.

Mais nous ne sommes plus avant 2010/2015 quand tout s’inventait. Quand s’inventait la majorité des mécanismes qu’on nous sert et ressert depuis quelques années.


Cela n’a rien à voir avec être blasé. C’est juste qu’il est difficile de s’extasier sur un truc qu’on a déjà vu 10 fois.

Mais bon, 3 ou 4 trucs vraiment bien par an, c’est déjà cool.

Et si on y réfléchit bien, entre 2000 et 2015… si on garde 3 à 4 jeux par an, ça en fait déjà un paquet, plus peut être que de jeux qu’on a encore envie de sortir maintenant. 

Le terme de ok game est peut être assez récent, mais le phénomène ne l’est pas.

Bref, il y a certes beaucoup plus d’offre aujourd’hui, mais pas plus d’excellents jeux. D’où, peut être, cette sensation.
bobbylafraise
bobbylafraise
J'appuie ce point de vue bien résumé.

Bobby en fin de week-end
noisettes
noisettes
Je traverse la même crise que toi.. Mes achats depuis quelques mois ne sont que des extensions de jeux déjà possèdés.
Meme impression que les jeux n offrent plus rien de nouveaux 
Casimir Morel
Casimir Morel
C'est peut-être l'occasion de regarder en arrière ?

Des jeux qui à l'époque n'auraient pas convenus.

J'essaye une proposition :

Donc plus de 2 joueurs, et rapide à mettre en place..

Si la ludothèque/jeux joués/avis est à jour..

Hm..

Love letter/Mascarade/Citadelles ?
jmguiche
jmguiche
Casimir Morel dit :C'est peut-être l'occasion de regarder en arrière ?

Des jeux qui à l'époque n'auraient pas convenus.

J'essaye une proposition :

Donc plus de 2 joueurs, et rapide à mettre en place..

Si la ludothèque/jeux joués/avis est à jour..

Hm..

Love letter/Mascarade/Citadelles ?

Love letter je n’ai jamais aimé, ni compris l’emballement a part pour le côté minimaliste. 
Mascarade ne m’a jamais tenté.
Citadelle j’en ferais bien une partie, pourquoi pas.

salouma
salouma
C'est un  peu comme dans les films, rien de vraiment nouveau mais faut juste que ce soit bien fait, avec passion.
Ce qui m'interresse c'est l'émulation que le jeu procure autour de la table.
Peut etre que tu n'as plus le même public qu'a une époque?
jmguiche
jmguiche
salouma dit :C'est un  peu comme dans les films, rien de vraiment nouveau mais faut juste que ce soit bien fait, avec passion.
Ce qui m'interresse c'est l'émulation que le jeu procure autour de la table.
Peut etre que tu n'as plus le même public qu'a une époque?

Ben non, puisque les bons jeux d’antan plaisent toujours autant.
C’est bien une question de redite et de qualité.
un jeu médiocre, ou une redite, ne va pas créer une émulation ou une ambiance de bien bonne qualité. 

Default
Casimir Morel
Casimir Morel
jmguiche dit :
Casimir Morel dit :C'est peut-être l'occasion de regarder en arrière ?

Des jeux qui à l'époque n'auraient pas convenus.

J'essaye une proposition :

Donc plus de 2 joueurs, et rapide à mettre en place..

Si la ludothèque/jeux joués/avis est à jour..

Hm..

Love letter/Mascarade/Citadelles ?

Love letter je n’ai jamais aimé, ni compris l’emballement a part pour le côté minimaliste. 
Mascarade ne m’a jamais tenté.
Citadelle j’en ferais bien une partie, pourquoi pas.

C'était en regardant le profil de fatmax66 :P

Là je viens de regarder le profil de noisettes, et ouah, la vache!
Les seuls jeux qui semblent manquer ce seraient des jeux un peu régressif
Chut! de chez Haba en buvant des bières
ou
Dooble, en respectant la règle de dire le nom de l'objet et seul le premier à l'avoir dit a le droit de prendre la carte (du coup ce n'est pas un jeu de rapidité qui met en péril les boissons chaudes tièdes ou froides et on peut y jouer agréablement en sortie).

Pétanque, palet breton ou molkie sinon (pastis, cidre ou je ne sais quoi pour accompagner).


 

Lucky30
Lucky30
Pareil j'ai beaucoup de mal à m'intéresser à de nouveaux jeux après des années de passion.

L'impression la plupart du temps de déjà joué même si les thèmes changent.

Pour cité un exemple. Quand j'ai joué pour la première fois Agricola j'ai trouvé ça génial depuis ces mécanismes ont été copié changé amélioré dans tous les sens et à toutes les sauces. Mais je n'ai pas retrouvé cette première sensation.

Idem avec des améritrash, la déferlante de KS aux supers figurines est devenu indigeste surtout quand les règles ne suivant pas le niveau d'Esthétisme.

Idem avec les JCE qui se sont multiplié et pour certains ont proposé de sympathique évolution mais...

De plus quand les éditeurs en arrivent à proposer la moitié du jeu sur tablette c'est pas bon signe.


Je suis passé en gros de 10 jeux par ans à 2.


 
Liopotame
Liopotame
J'en suis un peu là aussi, il n'y a plus grand chose qui excite ma curiosité.

J'ai l'impression de voir toujours le même type de jeux :
​​​​​​- des jeux "géniaux pour initier les non-joueurs", il doit y en avoir 10 par mois (avant c'était Happy City, maintenant on ne parle plus que de 7 Wonders Architects) : c'est bon j'en ai déjà l'un ou l'autre je n'ai pas besoin de 20 jeux différents pour initier. 
​​​​​​- des coopératifs et/ou narratifs et/ou d'enquête : je ne suis pas du tout la cible. 

J'ai juste envie de pousser du cube, à l'ancienne, dans un jeu de calibre intermédiaire (en temps et en complexité), et j'ai l'impression qu'actuellement ce n'est plus trop au goût du jour, et quand il y en a, ils ne brillent pas par leur originalité. 

D'habitude il y a toujours l'un ou l'autre jeu sur lequel je me renseigne, réfléchis si ça vaut le coup de passer à l'achat... Mais ça fait quelques temps qu'il n'y a rien qui me procure un tel engouement (y compris des jeux plus anciens, que j'aime en général découvrir après tout le monde). 

frown
Proute
Proute
@Liopotame : il ne te reste qu'à trouver un exemplaire d'Innovation. wink
kibitzerCripure
kibitzerCripure
Bonjour,

Peut-être regarder en arrière et (re)découvrir des jeux, selon moi, incontournables !
S'arrêter pour prendre le temps de regarder des jeux...oubliés.
Des jeux, hum, pas comme les autres !

Après je ne connais pas les goûts de fatmax66.

Comme par exemple, parmi les "anciens" :
Mage Knight
Assyria
Innovation
L'ombre de Kilforth
Dungeon Twister


Jeter un oeil sur des nouveautés originales comme Imperium Classic/Legends...

Comme se lasser de lire les nouveaux romans de cette (excellente) rentrée littéraire pour (re)plonger dans un Flaubert, un Faulkner, un Cervantes ou un Cendrars et se dire :"Waouh ! Comment ai-je pu passer à côté !"

Bons jeux à tous.
Casimir Morel
Casimir Morel
Pour @jmguiche, en plus d'un retour à Citadelle, un Ricochet en suivant la recommandation de Monsieur François : à consommer comme une boîte de bonbon, pas plus d'1 ou 2 (recto/verso de la planche comme ça on retrouve plus facilement où on en est) par jour ?
Sysyphus - Pommard
Sysyphus - Pommard
Il semble y avoir un ralentissement assez net du nombre des sorties. 200 nouveaux jeux présentés à la GenCon contre 635 il y a 2 ans.

La crise des containers + le manque de main d'oeuvre se font bien ressentir aux USA. 

W. Eric Martin en parlait sur BGG..

Ravensburger ne prend plus par exemple de commandes aupres de ses distributeurs pour le moment.

Et je ne sais plus si je l'ai deja dit, mais les supermarchés US prennent tous les jeux dispo pour remplir les rayons d'ici Noel. 

Cette année aura aussi été le succès du Coop au Spiel (Micro Macro, Paleo, Robin des Bois, Zombie Teenz, Aeon's end) et au Deutsche Spiel Preis. Etdes jeux sortis il y a dejà  quelques temps, Fantasy Realms/Everdell par exemple. 

Le temps que je réponde Liopotame aura parfaitement resumé mon point de vue sur le Kennerspiel/kubenbois.

En plus des jeux pour non-joueurs, il y a aussi une profusion de jeux à base d'engine-building/tableau-building centrés surtout sur des cartes qui ne m'excitent pas vraiment.

Je suis tellement en phase avec lui que j'ai passé, hier, une commande  spéciale "Liopotame" (Notre Dame, Mandala, Aquatica/Atlantes). Avec une nouveauté quand même , ce que je fais très rarement, Witchstone: Knizia avec un co-auteur + un parfum de Feld, du moins sur le papier.

Cripure a aussi raison: il y a des belles trouvailles à faire dans le passé. J'ai d’ailleurs goûté à Louis XIV hier.
Casimir Morel
Casimir Morel
Pour lipotame, proute a fait une proposition ^_^

Du coup @Lucky30 (pas beaucoup d'infos sur le profil, arf :/), Quid du côté des jeux abstrait? Quarto/Abalone & co ?
Alfa
Alfa
Marrant moi aussi j’ai l’impression d’une traversée du désert ludique du point de vue nouveautés. 

idem je me suis lassé des redites mécaniques sous couvert de themes flashy et de setup variables assurant « une grande rejouabilite »

Peu de jeux rejoignent  ma ludothèque, mais le nombre de petits nouveaux est en chute depuis 2-3 ans (2 seulement cette année: NEAR and far et Cartaventura…)

Peu de jeu arrivent à me moubourrer comme avant. Peut être que je connais mieux mes goûts à présent ? (Un beau plateau, de l’Interaction modérée à forte , moins de 2h, pas de salade de points, pas de coop non narratifs, pas d’hexagones, …;)

 
Kundalini
Kundalini
Oh cher Monsieur Fatmax, comment donc?
Vous un combattant de la première heure, un grognard, un précurseur, vous vous laissez à votre tour aller au marasme?

Certes lorsque que nous écrivions ensemble des revues sur Petit Peuple (moi sous un autre pseudo), en compagnie de Grouik, Dadoo et un certain Chifoumi, le JdS était en train de s'inventer.
Tout ou presque était à défricher, le champ des possibles et de la créativité était sans limites: on s'extasiait devant le nouveau Days of Wonder, on se délectait encore des vieux jeux de Faidutti tout en découvrant les prometteurs petits jeunes, Cathala, Bauza...
Kramer et Kiesling, Knizia étaient à leur apogée...
Maintenant on n'a même plus Phal pour faire joujou à coup de haches.

Volià cher ami, le temps passe, il faut s'adapter à lui pour rester en harmonie.
Asmodée phagocyte le marché, Hachette tente de suivre.
Déjà que les jeux doivent se réinventer sans cesse, alors qu'ils sont matériellement limités (des meeples, des dés, des cartes...), comment espérer beaucoup de jolies surprises.
Le monde n'est plus fait que de licences, et du Marvel, du Disney, y compris en Star Wars, ou du Chtulhu, on va en manger encore, à profusion.
Remarque, c'est bon les tentacules!

De plus avec l'âge on devient plus sélectif, voire obtus.
Le legacy me laisse indifférent.
Les jeux avec appli encore plus, y compris les derniers Unlock!, que j'ai trouvés très bof.
Les JCE se ressemblent tous....

N'est pas qui veut un inventeur de pose d'ouvriers à la Caylus, de Deck Building à la Dominion, ou de draft combogène à la 7 wonders.
Et même les Pauchon, Vaccarino et Bauza arrivent à se tarir.
Pour d'autres, ça fait longtemps qui l'inspiration ne jaillit plus.

Faut-il pour autant se désespérer?
Je ne le pense pas.
Il reste dans le fouillis des sorties toujours de quoi se réjouir.
Et redécouvrir d'anciens titres légendaires.

Vous devriez peut-être vous remettre à couler des galères dans Serenissima, pourfendre votre adversaire dans Unmatched, explorer les profondeurs d'un draft dans Paper Tales, ou encore jouter avec vos amis dans votre armure de Glory?

De l'ancien, du moins ancien, du récent, on peut encore s'amuser et rire et chambrer dans le monde édulcoré de l'écriture inclusive et du contrat de bienveillance , on peut encore être léger dans le monde du covid, on peut encore croire qu'il y aura de vrais auteurs dans le monde du KS.
En attendant, amusez vous bien et prenez soin de vous.





 
Default
noisettes
noisettes
Et pourtant il est pas à jour du tout... 
Casimir Morel
Casimir Morel
En fait il y a bien des mikado, osselets & ci dedans ?
Cromkrull
Cromkrull
On peut aussi créer ses propres jeux (évidemment faut du temps) en s'inspirant de ce qui nous plait dans différents jeux existant

 
jmguiche
jmguiche
Alfa dit :Marrant moi aussi j’ai l’impression d’une traversée du désert ludique du point de vue nouveautés. 

idem je me suis lassé des redites mécaniques sous couvert de themes flashy et de setup variables assurant « une grande rejouabilite »

Peu de jeux rejoignent  ma ludothèque, mais le nombre de petits nouveaux est en chute depuis 2-3 ans (2 seulement cette année: NEAR and far et Cartaventura…)

Peu de jeu arrivent à me moubourrer comme avant. Peut être que je connais mieux mes goûts à présent ? (Un beau plateau, de l’Interaction modérée à forte , moins de 2h, pas de salade de points, pas de coop non narratifs, pas d’hexagones, …;)

 

C’est d’autant plus amusant cette « grande rejouabilité », qu’un jeu qui plait, ne fait semble t il que quelques parties avant d’être remplacé.
Les joueurs demandent une fonctionnalité, la rejouabilite, que semble t il ils n’utilisent pas.

J’aime beaucoup Paléo. Mais bon, dès que, sur un deck, on a compris le truc, on connais la stratégie gagnante, il n’y a qu’à la reproduire. La rejouabilité est donc d’une quinzaine de parties max.Mais en fait, c’est énorme ! C’est top !

La rejouabilité d’un legacy est nulle, oui, mais franchement je ferais plus de partie avec un pandémie legacy qu’avec un Everdell ! C’est pourtant sympa Everdell.

Un exit, un Unlock!, un time story… tout ces jeux jouables une seule fois, s’ils donnent à partager un bon moment, me plaisent.

Il y a des choses qui sont quand même apparu ces dernières années et qui sont intéressantes. 
Le coopératif, après un démarrage un peu maladroit mais intéressant, dans les années 2000 (le seigneur des anneaux de knizia et les chevaliers de la table ronde ne proposent que des « réussites »…) est arrivé à quelque chose de plus intéressant. Certes, cela ne fait pas 10 jeux par an, mais un de temps en temps. 
L’utilisation de tablettes ou téléphones ne m’a pas encore totalement convaincu. Elle est souvent trop omniprésente, gâche l’expérience. Seul Unlock! Trouve grâce à mes yeux, mais c’est déjà ça.
Le mécanisme de deck building a permis de belles réussites.
idem pour le draft.
le legacy permet des créations exceptionnelles. 
Les jeux « one shot » permettent de passer de très bons moment.


En fait, il s’est passé autant de choses entre 2000 et 2010 qu’entre 2010 et 2020. 
Je pense que nous avons une vision déformée du passé. Nous voyons les années passées en compressé.
Croire qu’on a vécu un âge d’or ou tout c’est passé il y a 20 ans, voire 30, c’est du « c’était mieux avant » de boomers.
On a vécu un début. Rien de plus. La petite poignée d’idées nouvelles annuelle n’était pas noyée dans une avalanche de redites, c’est tout.

Il se passe toujours autant de choses maintenant, mais c’est masqué par une offre tellement pléthorique qu’elle en devient un peu écoeurante. On est passé d’une offre de création à une offre de consommation. Notre perception du temps nous fait croire que rien ne se passe de nouveau alors que la « densité » de nouveautés n’était pas plus importante dans le passé. 

Il y a encore des idées géniales. Il y en a peu mais cela a toujours été le cas.

Bon, cela fait un peu redite avec mon post précédent, mais ça complète.
 

jmguiche
jmguiche
Cromkrull dit :On peut aussi créer ses propres jeux (évidemment faut du temps) en s'inspirant de ce qui nous plait dans différents jeux existant

 

Ha, si c’était le cas !

Nous serions tous de géniaux créateurs, des David, des Picasso, des Nicky de St Phalle, des Soulage !  Des Tolkien ou des Herbert, des Hugo… 

et donc, tant qu’à faire, des Steve Jackson, des Alex Randolph, des Gary Gygax, Des Bruno Cathalla, …

Ben non… je ne crois pas…

Faire nos propre jeux « en s’inspirant » … Ben c’est déjà ce que font, avec un talent qu’il ne faut pas mésestimer, beaucoup de créateurs qui, aujourd’hui, utilisent des mécanismes connus pour justement faire la pléthores des jeux qui donne l’impression que la production actuelle n’est que redite. Pas la peine d’en rajouter !

edit :
7 wonders architect me semble être d’une banalité de mécanique complète, rien de neuf. Pourtant, je suis certain que quelques parties à faire sont agréables, avant de le ranger. Bon… le fait qu’il viennent après 7 wonders  qui proposait du neuf et surtout Duel, qui est un trait de génie, le rend un poil incongru dans la famille, mais je ne pense pas une seconde qu’il soit si simple ou si rapide de l’imaginer, de le faire, de l’équilibrer, de le produire.
Tout ces jeux que nous, « gros et vieux consommateurs de jeux », trouvons lassant et considérons comme des ok games correspondent à un réel marché et correspondent surtout à un vrai savoir faire d’auteurs et d’éditeurs.
fin d’edit.

Je ne pense pas que le ressenti exprimé ici soit d’avoir des jeux qui ressemblent à des trucs qui nous ont plu, mais plutôt d’avoir des trucs qui ne ressemblent pas à des trucs qui nous ont plus mais qui nous plaisent !

Liopotame
Liopotame
Sysyphus - Pommard dit :
Je suis tellement en phase avec lui que j'ai passé, hier, une commande  spéciale "Liopotame" (Notre Dame, Mandala, Aquatica/Atlantes). Avec une nouveauté quand même , ce que je fais très rarement, Witchstone: Knizia avec un co-auteur + un parfum de Feld, du moins sur le papier.
 

Cool !  J'espère que tu ne seras pas déçu. Pour le coup j'ai été séduit par les mécaniques d'Atlantes qui à mon sens sont assez uniques. Ça en fait un jeu assez clivant.
Idem pour Mandala qui mérite qu'on en fasse quelques parties pour bien saisir toutes les possibilités offertes. Mais je pense que ce ne sera pas un problème pour toi.

 

Proute dit :@Liopotame : il ne te reste qu'à trouver un exemplaire d'Innovation. wink

J'aimerais bien... Mais si ça me plaît je serai frustré de ne pas pouvoir trouver les extensions 

Proute
Proute
Liopotame dit :
Proute dit :@Liopotame : il ne te reste qu'à trouver un exemplaire d'Innovation. wink

J'aimerais bien... Mais si ça me plaît je serai frustré de ne pas pouvoir trouver les extensions 

laugh
Une seule a été traduite en VF, et je ne l'ai pas et ne la cherche pas, pas plus que ses copines VA.

Tu seras déjà content d'arriver à trouver le jeu de base qui, je pense, se suffit à lui-même pour des dizaines (ça j'en suis sûre) voire des centaines (ça c'est ce qui se dit) de parties.
 

sebduj
sebduj
Pourtant, on bosse énormément chaque jeu et on fait ode son lieu. Je rois que c'est le cas de beaucoup d'éditeurs. C'est chouette de lire ce genre de topic un lundi  
fatmax66
fatmax66
sebduj dit :Pourtant, on bosse énormément chaque jeu et on fait ode son lieu. Je rois que c'est le cas de beaucoup d'éditeurs. C'est chouette de lire ce genre de topic un lundi  

Après ce n'est qu'un ressenti ( qui semble partagé par certains néanmoins), faut pas se vexer, je représente une partie des consommateurs , cela ne remet pas en cause le travail des pros gratuitement, c'est juste pour dire, on est là, et on pense ça. Je ne me reconnais plus trop dans les sorties.

Au delà des mécaniques, je pense que les joueur dans mon genre ont besoin de thèmes forts et de beau matériel (sur ce deuxième point on a pas à se plaindre de nos jours), il n'y a qu'à voir l'engouement pour la réédition d'un Heroquest, l'engouement qu'il y a eu pour la réédition de Tikal (même si le syndrome madeleine de Proust est présent, je pense que c'est plus profond que ça). Les succès que sont Dominion, Splendor, 7Wonders, c'est pas des très jeux complexes, mais innovants. De plus, l'équilibrage à tous crins des jeux porte aussi préjudice je pense...un peu comme à l'école ( je fais allusion à une réunion de parents d'élèves dans laquelle j'ai appris que maintenant dans l'éducation nationale, le plus bas niveau qu'un élève peut avoir c'est passable...même si ce qu'il fait est nul...cela ne reflète pas la vie !), on veut frustrer personne, et c'est parfois au détriment du plaisir.

Après j'ai eu de bonnes surprises cette année (très très peu), je ne dis pas que tout est à jeter, mais je suis loin de m'extasier comme avant aux annonces des jeux...et si de prime abord je pensais que la lassitude était la cause, au final je tend à penser que c'est l'offre qui n'est pas en adéquation avec ma vision du jeu de société, vision certes datée, mais qui visiblement est partagée, ne serait-ce que par quelques uns.

Le kickstarter est peut-être aussi une des causes du problèmes, des jeux prévendus sans avoir passé le test du public. Dans le domaine de l'améritrash, si de prime abord c'est une avancée en terme de qualité des composants, je trouve qu'en terme de mécanique ça se foule pas souvent...après tout , la production est déjà prévendu...et ça fait du mal à ce secteur du jeu ( même si il reste de bonnes surprises..). Les anciens comme FFG, quand ils vendaient une grosse boite, fallait pas qu'ils merdent sinon, la sanction économique était là, ça a donné des bons jeux. A présent c'est JCE à fond et grosses franchises...une autre époque. Un exemple me vient en tête, Star Wars Rebellion, pas de kickstarter, un jeu cher, mais bon voilà la qualité ludique du jeu ! Claustrophobia V1, un autre exemple de pépite.

Bref, le débat est ouvert, mais bon quand je vois The Crew primé en 2020. Même si le jeu est très sympa, l'idée est bonne, mais ça reste une belotte repensée...On peut se demander si on touche pas le fond. LE truc bien c'est qu'au fond, avec une bonne impulsion on remonte vite.

 

ocelau
ocelau

Le marronnier habituel qui d'ailleurs doit souvent venir à cette période transitoire entre bilan d'année et preview d'Essen où on se désespère de ne pas voir venir de wouah .

Je pense qu'il y a un mélange de :
- avoir une ludothèque fournie donc plus difficile à compléter
- la recherche de la sensation de découverte de nos début (le wouah)
- un marché surabondant
- un buzz exagéré par les réactions des joueurs (peut-être mode vieux con, mais je trouve que sur les réseaux sociaux type Facebook, les réactions sont bien plus exagérées que ce qu'on peut trouver ici)
- un buzz exagéré par les influences (quelle horreur ce terme, avant on était juste blogger, aujourd'hui on cherche à "influencer"  )
- un buzz exagéré par le marketing des éditeurs (que je comprends, le besoin justement de se détacher de ce bouillonnement)
- un arsenal bien touffu de mécanique qui permet aujourd'hui de potentiellement créer un jeu qui fonctionne techniquement , mais qui manquera de personnalité


Perso j'ai tendance aussi à réduire les nouvelles entrées, préférant profiter des jeux que j'ai déjà .
Toutefois, je ne dirais pas que la production est moins bien, plutôt qu'elle est difficile à bien trouver. Déjà en terme de masse mais aussi en terme d'investissement : il faut en fait accorder un peu de chance à un jeu. J'en vois 3 exemples :
Fayium : pris initialement pour le solo. J'ai trouvé ça fade et répétitif, failli revendre. Essayé à 2 finalement c'est mieux. Puis 3 ou 4 , et plus j'y joue plus je l'apprécie au point de le rejoindre dans mes classiques.
Hallertau : un peu bordélique, aussi génial en solo que peu d'intérêt en multi, un côté un peu scripté. Et pourtant plus j'ai pratiqué, plus j'ai trouvé génial la manière dont il a intégré les cartes au système de maison. En terme inventif, le meilleurs Rosenberg dans ce gabarit (à part Agricola le premier et La Gloire d'odin pour l'usage des polymino dont il extrait sa référence Patrchwork)
- Dernièrement c'est Merv qui m'a fait ça . Très froid, mono-stratégique. Et la dernière partie, j'ai découvert plein de choses, de subtilités, de variété, d'interaction et j'ai beaucoup aimé (bon ça manque de combo de cartes bordélique laugh pour en faire un classique perso, mais j'en accepterai volontiers une partie).

A l'inverse j'ai fait la couronne d'Emara , il y avait une "innovation" mécanique, mais j'ai trouvé ça très convenu, facile. Mais qui dit que comme les autres si je n'enchaînais pas les parties je découvrirais mieux sa personnalité ? Mais pas toujours évident dans ce flot d'accorder ce temps, sans en plus savoir si on va effectivement découvrir une pépite ou constater les dégâts d'un jeu "cahier des charges" (association de trucs qui marchent mais sans véritable vision créative). Ou simplement un jeu pas à son goût.


Le coup de l'innovation mécanique ça me saoule frown ( même si encore une fois je comprends le besoin d'"attirer le chaland"). Un jeu n'a pas besoin d'innovation mécanique pour être un bon jeu. Pour faire le parallèle avec la musique que j'aime souvent faire, ça fait 70 ans qu'on fait du rock sur en gros des instruments guitare/basse/batterie + une mesure 4/4 + une gamme penta +4-5 accords. Et pourtant que d'oeuvre géniales et différentes en 70 ans !

Le prochain Pfister, Boonlake on a déjà de la vente de "mécanique innovante" . Mais c'est un Pfister pur jus : c'est un auteur qui n'invente rien mécaniquement ( allez peut-être Mombasa un poil plus. Et Cloudage pour le système de sleeve même s'il n'est que co-auteur dont c'est peut-être même pas de lui ) , Boonlake c'est un gloubi boulga d'une dizaine d'autres jeux. Et pourtant, et là c'est le gros fan-boy qui parle mais en toute objectivité , je sens d'avance que son jeu va être bon. Que quand je vais y jouer je ne vais pas jouer à Puerto Rico, Madeira ou autre mais à Boonlake. Parce que Pfister a ce talent de réussir à digérer ce qu'il intègre pour en faire un truc extrêment fluide avec ses propres qualités et enjeu. Ce ne sera pas le jeu techniquement nouveau, mais le plaisir qui s'en dégager la sera. ( Enfin j'espère , je n'ai pas joué  )


( et puis il y a eu quand même cette année la VF de Flotilla plutôt "innovant", et Imperium qui dans la catégorie "je n'invente rien mais je n'en ai pas besoin pour être bon" est je pense ma grosse pépite de cette année )  


 
Default
fatmax66
fatmax66
ocelau dit :
L Un jeu n'a pas besoin d'innovation mécanique pour être un bon jeu. 

Complètement d'accord, d'ailleurs le titre de mon post a trois petits points de suspension et ils sont lourds de sens car le problème est plus large. On peut faire d'excellents jeux avec des mécaniques hyper classiques.

Halfly
Halfly
Ce qui a fait débat c'est surtout que the crew soit primé dans la catégorie expert...

Après lui ou un autre chacun ses goûts. 
Dans les jeux de l'année, the Loop, Paleo, Micromacro et d'autres sûrement innovent quand même un peu à leur façon je trouve.