Monsieur Guillaume

Blackrock s'Hachette

Blackrock s'Hachette

Tric Trac

C'est une nouvelle qui pourrait faire l'effet d'une petite bombe dans le milieu ludique. Avec l'arrivée d'Hachette dans le milieu du jeu de société par le rachat de Gigamicen janvier 2019, nous annoncions que les cartes du monde ludique risquaient d'être rebattues... Et c'est en juillet dernier que la donne suivante était distribuée : La création de Funny Fox et de Studio H.

 

 

 

Paf, un atout de plus dans la main d'Hachette

Hachette Livre et les actionnaires de Blackrock Games sont entrés en négociation exclusive en vue de l’acquisition par Hachette Livre de la majorité du capital social de Blackrock Games.


Le troisième distributeur français, fondée en 2007 par Alain Ollier et Yoann Laurent, pourrait passer dans le giron d'Hachette qui, pour l'occasion, nous dévoile le nouveau logo de la branche Jeux de sociétés. Que voilà une sacrée nouvelle en tout cas... De ces nouvelles qui redéfinissent l'équilibre et le paysage ludique !!!

 

Tric Trac

Blackrock Games est une entreprise reconnue et saluée pour son professionnalisme qui assure la promotion et la distribution d'environ 90 nouveautés par an ainsi qu'un catalogue de 400 jeux. Son caractère familial, héritage de son histoire, lui a assuré jusqu'alors un dynamisme auprès des boutiques hyperspécialisées et autres GSS (Grande Surface Spécialisée).

Tric Trac

Depuis plusieurs années, elle réalise une croissance très forte grâce, entre autre, à la distribution de Kingdomino (Spiel des Jahres 2017), Mr Wolf (As d'Or Enfants 2019), Colt Express (Spiel des Jahres 2015), Feelings, Taggle ou encore Welcome. Mais Blackrock Games, c'est aussi un service de vente à l'export dans plus de 30 pays, opportunité plus que nécessaire dans un paysage en saturation de nouveaux titres.

Blackrock Editions:

L'équipe des 25 professionnels dont le centre névralgique est à Romagnat, à proximité de Clermont Ferrand, continuera d'oeuvrer avec Yoann Laurent à sa tête, secondé par Thibaut Quintens et Wladimir Watine s'ils rejoignent le groupe comportant déjà une centaine de maisons d'éditions pour plus de 17 000 nouveautés (livres) par an.


« Nous sommes très heureux de pouvoir développer notre activité au sein du groupe Hachette Livre et ainsi offrir une nouvelle dynamique à nos partenaires éditeurs. La belle aventure se poursuit avec le maintien de nos valeurs et des équipes en place »

Yoann Laurent, Président de Blackrock Games

.

 

Hachette Boardgames, la nouvelle branche de l'arbre-Hachette Livre, affiche là-encore clairement sa volonté, en tant que géant du livre (troisième groupe mondial d’édition grand public au chiffre d’affaires de 2 252 M € pour l’année 2018, n°1 en France, n°2 en Grande Bretagne, n° 3 en Espagne, et n° 4 aux USA... c'est bien un géant !) d'investir dans toutes les composantes du jeu grand public.

 

Le groupe Hachette Livre est ravi d’accueillir BlackrockGamesdont le savoir-faire est reconnu de manière unanime dans le monde du jeu. Nous comptons sur la qualité des managers et des équipes de BlackrockGamespour poursuivre dans la continuité le remarquable travail de développement accompli au cours des dernières années

 Arnaud Nourry, Président-Directeur général du groupe Hachette Livre.

 

 

En n'oubliant pas de congratuler les uns et les autres qui se réjouissent de ces discussions exclusives, nous avons décidés, à l'équipe Tric Trac, sur une idée de Monsieur François, de faire un loto des futurs rachats... comme ça, tout ceci reste aussi un jeu ! 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (28)

Default
KiwiToast
KiwiToast
On attendais pas une troisième nouvelle "surprenante" ?
LEauCEstNul
LEauCEstNul
On dirait qu'Hachette a observé Bragelonne et s'est dit "le jeu, tiens, on avait oublié, mais c'est une bonne idée ça ?".
Schtroumpf_74
Schtroumpf_74
Voilà que le mastodonte Hachette continue d'étoffer son écurie afin de pouvoir affronter Asmodee. On serait pas en plein Wargame ?
axelian73
axelian73
Bon, ben on sait de quoi ça cause en coulisses à Essen cette année, la question est...en quelle langue ? :-D
jmguiche
jmguiche
Décidément, Hachette a une politique ambitieuse sur les jeux de société.
La réussite d’Asmodee fait des émules ! C’est bon signe pour les joueurs.
Cela donne une réponse à bien des pronostiqueurs : non, Asmodee ne sera pas le maître du monde et non KS ne tueras pas le business de l’édition et de la distribution classique.
Timi
Timi
Je m'interroge: quels vont être les liens/relations futures entre Gigamic Distribution et BlackRock Games Distribution dans le futur...? Est-il possible de faire co-exister ces 2 distributeurs???
Ced78
Ced78
En fait quand on y réfléchit, c'est logique ce rachat. Forcément Hachette cherche à s'investir dans l'univers des jeux et donc racheter un distributeur est une chose logique après le rachat de Gigamic et la création de studio comme Funny Fox et Studio H. Je croise les doigts que Blackrock (tout comme Gigamic) gardera son indépendance (et son existence ;-) mais je suis assez confiant car c'est en général le cas avec les entreprises rachetées par Hachette :-)
KmylleMuzo
KmylleMuzo
OK je participe au Loto : pourquoi pas un rachat de Wonderdice, ils ont tellement de potentiel...
Monsieur Guillaume
:D Quine :D
Tomfuel
Tomfuel
huhu ^^ nan j'ai pas ri m'sieur l'juge !
cultimatheque
cultimatheque
pfffff les ignorant... c est Wonderdice qui va racheter hachette... ils ont la franchise d'Alien leur cheval de troie pour devenir leader de l'entertainment... Disney songe a se reconvertir dans la téléphonie et la production de graine de courgette pour se diversifier avant de voir ses finances fondre face à ce nouveau géant de la culture
Djinn42
Djinn42
Wonderdice se dirait pas intéressé. Huhuhu.
Roger11
Roger11
Tout le monde se réjouit de ce rachat mais, on le voit dans d’autres domaines, ce sont souvent des démarches opportunistes de groupes qui n’ont rien à voir historiquement parlant avec le secteur et qui cherchent à faire encore plus de chiffres d’affaires ...c’est un peu du n’importe quoi...le monde du jeu ne s’improvise pas et demande un vrai savoir faire...
Monsieur Guillaume
C'est peut-être aussi pour ça que, opportunistes ou non, les groupes r'Hachette du savoir-faire qui ne s'improvise pas :)
Dod
Dod
Franchement, je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle.
Monsieur Guillaume
ah bon ? Pourquoi ? On m'a toujours dit que les entreprises rachetées par Hachette avaient été maintenues et jamais démontées ?
Après, je comprends les craintes possibles mais... de mon point de vue, j'ai confiance en l'équipe Blackrock sur le maintien de leur cap, ce cap si cher pour eux... et une fois encore, si je me trompe... ben la vie continuera :) (Oui, des fois, j'essaye de voir le verre de façon optimiste :) )
ASHURBANIPAL
ASHURBANIPAL
Le milieu évolue, des grands joueurs rentrent en lice, fini le temps des bisounours !
spiritofnothing
En même temps ce n'est pas comme si notre avis importait :o) mais il sera interessant de voir comment l'économie du jeu va évoluer, la bagarre entre gros, les petits filialisés et ce qu'ils feront de ces nouveaux moyens, et les petits petits ou moyens indépendant et quelles stratégies se développeront... quand même la production propose de nouvelles évolutions (video de victoria games). j'ai hâte 🙂
kaah
kaah
A voir... avec le temps... mais d'ores et déjà les CGV entre gigamic et BR sont très différentes... Donc si il y a alignement de BR sur Gigamic... c'est plus pareil côté boutique... C'est une différence non négligeable...
Timi
Timi
C'est à dire Kaah???
laurent closier
Le point fort de BR ce sont leurs VRP qui visitent les boutiques de jeux et sont à l'écoute des vendeurs/joueurs. Bref ils sont sur le terrain et ça fait la différence AMHA.
Nouchkariès
Nouchkariès
Oui... Tout comme Gigamic qui a aussi des commerciaux qui viennent voir les boutiques.
Les deux distributeurs sont pour moi aussi efficaces, rapides à livrer et professionnels l'un que l'autre.
Ils diffèrent par leur CGV mais c'est aussi intéressant chez l'un que chez l'autre. En tout cas, c'est ce que je constate pour ma boutique.
Longue vie, Black Rock !
Jeux Viens à Vous
"Arnaud Lagardère est intervenu à plusieurs reprises dans les médias qu'il possède.
Concernant l'indépendance des médias, il déclare : « C’est quoi l’indépendance en matière de presse ? Du pipeau. Avant de savoir s’ils sont indépendants, les journalistes feraient mieux de savoir si leur journal est pérenne. »
En octobre 2015, il se plaint de la « une » du Journal du dimanche consacrée à Marine Le Pen la trouvant « trop empathique » et donne un « avertissement » au directeur du journal"
Source Wikipédia
Nissa la Bella
Bragelone avait posé un premier jalon (souvenez-vous de l’émission de la Radio des jeux avec Sébastien Célerin). Faut-il croire que les débouchés du monde de la littérature ne sont plus suffisamment porteurs ou que, au contraire, les jeux de société sont vus par ceux-là comme une diversification naturelle, mais nécessaire, de leurs activités ?
JOER
JOER
On aurait aimé un peu plus d'explications de la part d'Hachette. Le secret et la discrétion sont-ils nécessaires ? Ou bien au contraire un peu plus de pégagogie et de transparence sur les ambitions et les projets ne seraient-ils pas mieux accueillis (pour éviter les conjectures et rassurer) ? On est curieux dans le monde du jeu :)
JOER
JOER
On aurait aimé un peu plus d'explications de la part d'Hachette. Le secret et la discrétion sont-ils nécessaires ? Ou bien au contraire un peu plus de pégagogie et de transparence sur les ambitions et les projets ne seraient-ils pas mieux accueillis (pour éviter les conjectures et rassurer) ? On est curieux dans le monde du jeu :)
Ludema
Ludema
A court terme, il est peu probable que Hachette se sépare ou "casse" leurs nouvelles acquisitions. La filiale Hachette étant depuis plusieurs années celle qui représente une part très importante du résultat opérationnel du groupe (c'est dire).

Par contre, Lagardère, au-delà du fait qu'il fait pas bon être à la direction d'un de ses médias, n'est pas connu pour faire dans la dentelle. A chaque séparation d'activité, il y a forcément des remous (pour ne pas dire parfois de la casse). Des "départs volontaires" entre autre.

Si on essaye de voir la stratégie mise en place depuis une dizaine d'années, on peut imaginer l'arrivée de titres Gigamic / Studio H dans les lieux de transports comme les gares ou les aéroports, (d'ailleurs peut être y trouves-t-on déjà des jeux dans ces lieux ? je ne les fréquentes pas :D) voir des jeux du catalogue Blackrock.

Le prix du livre étant réglementé, cela va être intéressant de voir si avec des produits comme les jeux de société ils vont se lâcher ou pas. :D

Si on met de côté toutes les questions ou les craintes qu'on peut avoir en essayant d'y voir du positif, la question de la TVA sur les produits culturels pourraient enfin être mise sur la table.
Car si Asmodee n'a pas réussi (ou même essayé, j'avoue ne pas savoir), il n'est pas impossible qu'un groupe comme Lagardère puisse s'y intéresser et réussir. Ils ont certainement les bons contacts et la possibilité de faire du lobbying.

De la même manière, avec leurs acquisitions dans le digital et si on regarde ce qu'ils font avec leurs locomotives comme Asterix par exemple, on peut imaginer qu'ils suivent la même route déjà prise par Asmodee avec le cross média. Là ou Asmodee essaye de s'insérer dans le monde du livre, Hachette s'y trouve déjà.

Pouvons nous imaginer l'arrivée de B.D. ou de romans développant le background de grosses IPs ? Et en cas de succès, du cinéma ?
Pourquoi pas. Certes, pas demain. Mais peut être après-demain. :)
Monsieur Guillaume
Voilà... c’est ça !... Ou pas !... On ne sait pas trop en fait !
Bref, « on s’autorise à penser dans les milieux autorisés qu’un accord secret pourrait être signé »... je n’en vous fais pas la fin, n’est-ce pas ? 😉😇