Critique de Rune Stones

Critique de Rune Stones
arthelius


Rudiger Dorn est un auteur que j’apprécie, du coup je suis toujours curieux de découvrir ses nouveaux jeux, quant à Queen Games, c’est un éditeur que j’aime bien également, du coup ce Rune Stones était en toute logique un jeu que j’attendais. Mais voilà entre nos attentes et le résultat final il y a parfois un gouffre. Est-ce le cas ici ? C’est ce que nous allons voir.


Artefacts, runes et créatures, serions-nous dans un jeu de fantasy ?


On place le plateau au centre, dessus, on pose les runes et les artefacts, ainsi que les gemmes et les minéraux, puis on tire les cartes précédemment mélangées pour les mettre sur leurs emplacements. Chaque joueur reçoit un jeu de carte, un jeu de gemmes et un plateau à l’effigie de son druide. Il mélange les cartes et en tire 4, ça sera sa main de départ. La partie peut commencer. À votre tour, vous aurez alors le choix entre 3 actions : acheter des créatures, utiliser des capacités ou bien forger des artefacts. Pour acheter vous défausserez des cartes de votre main, en utilisant la quantité nécessaire de la même couleur, qui correspond aux valeurs se trouvant au-dessus des cartes. Une fois fais toutes les cartes utilisées et achetées vont dans votre défausse. Pour les capacités, il vous faudra jouer 2 cartes, utiliser leurs pouvoirs et retirer du jeu la carte avec la plus forte valeur, la seconde allant dans votre défausse. Enfin, pour forger, il vous suffira de défausser autant de gemmes de la même couleur (sauf pour le joker) que le prix demandé au-dessus de celle convoitée. Il vous sera possible de forger 2 artefacts de 2 forges différentes dans un même tour. Avec ces artefacts en les défaussant vous gagnerez un nombre de points croissant et une rune qui vous octroiera un pouvoir non-négligeable sur l’ensemble de la partie. Je vous passe les petits détails, l’ensemble est là. Dès qu’un joueur atteint les 65 points, on termine le tour et le joueur avec le plus de points remporte la partie.

 

Tric Trac


Classique


Rune Stones bénéficie d’un soin classique sur les jeux Queen Games, on retrouve donc un grand plateau, des plus petits, des gemmes en plastiques et pas mal de tuiles, sans oublier les cartes. Du classique jusque dans les illustrations, qui proposent un ensemble cohérent, propre, mais avec une personnalité assez fade, cependant l’ensemble est très correct et ne souffre d’aucun défaut, ni visuel ni de matériel. Classique comme je vous le disais.

 

Tric Trac

Tric Trac


Le dilemme


Les règles tiennent en 4 pages, on serait donc en droit de se dire que voilà Rune Stones, va être un petit jeu sympa et assez simple. Alors oui, il n’est pas compliqué, il n’y a que 3 actions, mais voilà, il va falloir faire des choix et les meilleurs possibles pour maximiser ses actions et ses tours. Le moindre retard avec un mauvais choix et c’est le drame ! Rune Stones étant hyper bien huilé, les tours vont vite, mais voilà les réflexions seront nombreuses entre chaque, et il faudra vraiment prévoir ses tours sur le long terme, chaque action devant se prévoir au millimètre près. Alors à 2 joueurs, ça passe très bien, car les artefacts et les créatures ne changent pas trop, mais à 4, c’est une autre paire de manche. Et ce petit hasard ne gênera en rien, car il sera vraiment possible de se faire plaisir et de bénéficier de pouvoir vraiment fort grâce aux runes, changeant totalement votre manière de jouer et surtout qui donnera un grand coup d’accélérateur à la partie, offrant à Rune Stones des allures de course aux points effrénée ! Mais je ne vous ai pas encore parlé de la courbe d’apprentissage, chère à mon cœur, qui sera excellente, car il vous faudra plusieurs parties avant de découvrir l’étendue des différentes tactiques à envisager, ce qui booste naturellement la durée de vie, déjà excellente, surtout que les parties sont d’environ 60 minutes, ce qui reste raisonnable. Enfin, le thème ne ressort pas vraiment, disons qu’il s’agit de la faiblesse du jeu, mais cela ne gêne pas plus que ça, surtout si vous ne jouez pas pour cette raison. On pourra regretter une certaine répétition dans les tours, car au fond il n’y a que 3 actions possibles, mais si vous êtes à fond dans votre partie cela ne devra pas trop vous gêner, cela se ressentant plus au début lorsque la partie n’est pas encore bien lancée, après on est plus concentré sur son jeu.

 

Tric Trac

Tric Trac


Très bonne surprise


Gros coup de cœur envers Rune Stones, qui parvient à toucher mon cœur de joueur aigri, en proposant un gameplay aux petits oignons, des parties pas trop longues mais intenses, mais surtout des choix hyper nombreux qui font toute la saveur du jeu. Rudiger Dorn nous livre ici un excellent jeu qui ne faudra pas laisser passer sous peine de vraiment le regretter !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Rune Stones
Rune Stones
Par Rüdiger Dorn
Illustré par Dennis Lohausen
2-4 12+ 60´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Commentaires

Default