Critique de Wild Space

Critique de Wild Space
arthelius


L’espace est sauvage, l’espace est un zoo, voici un slogan qui aurait très bien pu aller pour Wild Space, pou autant ça serait mettre totalement de côté le fait que vous allez devoir avant tout gérer un équipage au mieux pour explorer de nouvelles planètes. Lorsque Star Strek rencontre Zootopia ça nous donne Wild Space, à vos navettes !


Combo et re combo


On pose les planètes de base plus les planètes de niveaux 3, 6 et 9 et un exemplaire chacune. Chaque joueur prend un capitaine, un jeton Vétéran et un jeu de pions en bois de la même couleur. De plus, chacun reçoit 3 cartes Equipage. A son tour le joueur aura le choix entre 2 action, soit jouer une navette sur une planète (s'il possède le nombre requis de membres d’équipage) donc la déposer ou explorer la planète, soit effectuer l’action de la planète, ce qui permettra de récupérer des cartes ou de poser des cartes dans son équipage. Chaque planète dispose donc de 2 zones, elles-mêmes séparées en deux, la zone d’arrivée avec parfois des conditions de pose, et une autre avec une action. Chaque fois qu’un joueur jouera une carte il applique ses effets, et si c’est un vétéran, il avancera sur sa piste le pion en rapport, lui octroyant des bonus, et même des points de victoire en fin de partie. À la fin du tour on vérifie si un joueur possède assez de cartes pour révéler une planète, et qui sera accessible aux joueurs ayant la bonne quantité de cartes. La fin de la partie arrive au bout des 10 tours de chaque joueur, on passe alors aux décomptes, qui prendront en considération le nombre d’animaux d’une même espèce, la pluralité des espèces, les points des émissaires, ceux des robots et enfin les points de votre piste de vétéran. Bien sûr le joueur avec le plus de points remporte la partie. Une variante solo avec plusieurs niveaux de difficulté est également proposée.

 

Tric Trac


Froid


A l’intérieur, vous trouverez donc des cartes carrées, des plateaux, des jetons en bois et un indispensable carnet de score, le tout tenant dans une boite adapté en taille, au matériel présent. Si la boite m’a attiré, j’ai été moins conquis par les illustrations à l’intérieur, notamment les tuiles Planète, qui sont je trouve très vides, d’ailleurs la scission entre la zone d’arrivée et celle d’exploration est vraiment trop mince, il est facile de bouger les pions. Autre souci à mes yeux, l’iconographie qui n’est pas vraiment mise en avant, là aussi sur les planètes, mais aussi sur les cartes, la faute surement à une volonté de rester simple et sans fioritures comme pour les animaux et environnements. Quelque part, je trouve que sur ce point, Wild Space a trop le cul entre deux chaises, pas assez minimalistes en proposant un jeu totalement en aplat avec des couleurs fortes et pas assez détaillé comme le sont souvent les jeux de nos jours. Mais ce n’est que mon avis. L’ensemble reste malgré tout de qualité, il n’y a aucun souci à se faire.

 

Tric Trac


Petit mais costaud


Les actions possibles à chaque tour sont simples à se rappeler, l’ensemble est donc fluide ça va assez vite, du moins au début lorsqu’on est encore dans la phase de découverte. Car très vite, notre main se remplit de cartes, les planètes se découvrent et les possibilités deviennent multiples. Et là, la réflexion va commencer à être intense, car Wild Space cache vraiment bien son jeu sous son aspect mignon le bougre ! Nous sommes face à un jeu à combos, et s’il reste accessible, les joueurs aguerris seront les plus à même de profiter de son potentiel et de sa courbe de progression vraiment importante, d’ailleurs ne mélangez pas trop les différents niveaux de joueur sous peine d’écraser vos concurrents si vous avez plusieurs parties à votre actif. Les 10 ans indiqués sur la boite étant bien représentatif de cet état de fait, il sera compréhensible à cet âge-là, mais bien comprendre les mécaniques pour remporter la victoire sera une autre affaire pour un enfant. La bonne gestion de votre main et de votre équipage, tout en gardant un œil sur le jeu de vos adversaires sera la clé pour remporter la victoire. Mais voilà la moindre erreur ne pardonnera pas, car c’est une véritable course aux points en seulement 10 tours qui se déroule ici, en 30 minutes, voir plus avec le maximum de joueurs, 5. Mais vous pourrez vous entraîner avec le mode solo qui est bien fichu. Le thème est bien rendu grâce aux mécaniques, même si très vite on se concentre plus sur ses cartes et leurs effets que l’épopée spatiale que l’on est censé vivre, disons que le thème permet d’imager le jeu, mais ne le cimente pas à ses règles forcément. Quant à la durée de vie, vous vous en doutez elle est assez énorme, car les cartes sont nombreuses, les effets aussi, quant aux combos je n’en parle même pas.

 

Tric Trac

Tric Trac


Il cache bien son jeu


Wild Space est pour moi un jeu à privilégier auprès des joueurs expérimentés qui se régaleront, cependant, je ne pourrais pas dire qu’il ne pourra pas plaire aux novices, car il reste simple d’accès, par contre ils souffriront de vertiges en comprenant en cours de partie l’ampleur et la force des combos, qui sont le cœur du jeu. Un très bon jeu, exigeant qui saura vous le rendre si vous lui donner sa chance.
 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Wild Space
Wild Space
Par Joachim Thome
Illustré par Amélie Guinet
1-5 10-120 30´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Commentaires (2)

Default
Tomfuel
Tomfuel
Merci pour cet article Mr Arthélius
(je les trouve bien lisibles moi les icones sur vos photos, et la tête du singe est plutot sympa ^^)
arthelius
arthelius
les îcones sont lisibles mais elles pourraient se différencier encore mieux je pense.