Eminent Domain : La galaxie à portée de cartes

Eminent Domain : La galaxie à portée de cartes
rafpark

Eminent Domain est un jeu de Seth Jaffee qui est sorti en 2011. Il aura fallu attendre fin 2019 pour avoir une version française et c’est Edge qui s’occupe cette fois-ci de la localisation de ce jeu. Avec ce jeu de cartes sur un thème de Sciences-Fiction, on vous propose de coloniser ou de conquérir des planètes afin d'engranger des points de victoires et bien évidemment, celui qui en a le plus en fin de partie remporte celle-ci.

 

Tric Trac

 

A la mise en place, on dispose le plateau qui accueille les cartes au centre puis les différentes cartes missions par type. On dispose les pions ressources, points d’influences ainsi que des marqueurs de chasseurs. Chaque joueur débute avec un deck identique, qui est une combinaison de plusieurs cartes disponibles sur le marché et d’une planète de départ.

 

Eminent Domain

 

Chaque carte possède une action, une mission et un bonus de commandement. Suivant le moment où vous jouez, vous aurez accès à l’un et/ou l’autre. A savoir aussi que chaque type de carte permet d’effectuer des actions ou missions différentes.

 

-Observation : en action vous allez pouvoir ajouter deux cartes à votre main et en mission piocher des cartes planètes.

-Guerre : avec cette carte à vous de refaire le plein de chasseurs ou d’attaquer une planète.

-Colonisation : placez ces cartes sous une planète afin de la coloniser.

-Production / Commerce : ici deux choix s’offrent à vous, soit produire des ressources via les planètes que vous possédez ou transformer ces ressources en points d’influences.

-Recherche : son action va vous permettre d’épurer votre deck et sa mission est d’acheter une carte technologie qui va booster votre deck.

 

Tric Trac

 

La partie peut commencer et le tour de jeu démarre par le premier joueur qui va jouer une carte de sa main afin d’effectuer son action. Cette phase est totalement optionnelle mais suivant votre stratégie ça peut aider.

 

Dans la phase de Mission, le joueur pioche une carte du marché qui sera ajouté à sa main et va pouvoir effectuer la mission correspondante et le bonus de commandement. Il peut booster son action en dépensant des cartes identiques de sa main. Les cartes “Guerre” ou “Colonisation” sont des exceptions. Par exemple avec la mission Guerre on peut prendre autant de chasseurs que de cartes guerres que l’on défausse. Le bonus de commandement permet d’attaquer une planète en dépensant autant de chasseurs que le coût de guerre de la planète afin de la retourner et donc de bénéficier de ses bonus. Cependant la carte indique bien que c’est soit la mission soit le bonus de commandement. Résultat, dans la même phase de mission vous ne pourrez pas récolter des chasseurs ET attaquer une planète de votre empire.

 

Chaque joueur, dans l’ordre du tour, va ensuite décider s’il veut ou non effectuer la mission choisie par le joueur mais ceux-ci ne pourront pas utiliser le bonus de commandement (réservé au joueur dont c’est le tour de jeu).

 

Si je reprends mon exemple avec la carte Guerre au-dessus, c’est le moment pour un des autres joueurs de faire la mission guerre et donc de dépenser des cartes idoines pour acheter des chasseurs. A son tour, s’il a suffisamment de chasseurs pour attaquer une planète, il pourra très bien effectuer une Action Guerre s’il lui reste une carte en main ou choisir la mission et effectuer le bonus de commandement (ce qui lui permet d’augmenter son deck avec ce type de cartes et donc la possibilité de récupérer plus facilement des chasseurs avec son deck orienté combat).

 

Eminent Domain

 

Les cartes utilisées sont ensuite défaussées, le joueur peut en défausser d’autres et complète sa main de cartes (5 de base). Quand la pioche est vide on la reforme avec la défausse.

 

La partie s’arrête quand un certains nombres de paquets du marché sont vides (la quantité de paquets dépend du nombre de joueurs). C'est à ce moment que l'on compte les points obtenus via les cartes planètes et améliorations. À savoir qu’il est quand même possible de choisir la mission d’un paquet vide, le plateau représentant les cartes, malheureusement vous ne pouvez plus ajouter de cartes à votre main pour améliorer votre deck.

 

Le but du jeu reste quand même de récupérer des planètes pour les ajouter à votre “Empire”, puis de les coloniser ou de les conquérir par la force. Ceci vous permet de gagner des points de victoires mais aussi des ressources qui pourront se transformer en PV, vous permettre d'avoir plus de cartes en main et même avoir des symboles supp supplémentaires sur certaines actions. A savoir qu’il existe 3 types de planètes et suivant ce que vous possédez, vous aurez accès à des cartes technologies moyennant la dépense de cartes recherches lors de la phase de mission idoine. Ces cartes vous rapportent là aussi des points de victoires mais aussi d’autres actions puissantes ou bonus quand vous les jouez (car une fois achetée elles rejoignent votre deck, sauf quelques exceptions).

 

Eminent Domain

 

Les stratégies sont assez variées, même si au début certaines cartes de votre deck de départ ne sont pas vraiment utiles (production / commerce ne sert qu’à partir du moment où vous avez une planète valide avec des ressources à produire dans votre Empire). 

Le tour de jeu est très rapide et ça s’enchaîne assez vite. Là encore le temps de bien maîtriser les cartes et leurs implications, il vous faudra bien une partie qui s’approche des deux heures de jeu. Mais une fois ceci maîtrisé il vous faudra moins d’une heure pour plier vos parties.

 

A savoir qu’il existe plusieurs extensions pour compléter le jeu, elles ne sont malheureusement pas encore disponibles en français. Je croise les doigts bien fort !!

 

Eminent Domain est un jeu de Deckbuilding rapide et facile. Le système de Mission avec bonus ou non qui fait le tour de table n’est pas sans nous rappeler l’excellent Puerto Rico. Le but ici, en plus de créer son deck suivant sa stratégie, va être de trouver le bon rythme au choix des missions des autres joueurs. Ceci afin d’optimiser vos actions et vos missions et donc d’engranger plus rapidement des points en récupérant et validant des planètes. Le choix de ces dernières est primordial, car cela permet de nouvelles actions et surtout d’acquérir des cartes technologie qu’il ne faut surtout pas négliger.

Bref une jolie “combo” de mécaniques et de styles que j’apprécie particulièrement, il ne m’en fallait pas plus pour partager avec vous cette “découverte” qui aura mis le temps pour franchir la barrière de la langue.

 

RAF Park


 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (7)

Default
Djinn42
Djinn42
Compliqué de parler de Puerto Rico sans parler de Race for the Galaxy.
Nissa la Bella
Nissa la Bella
On s'est remis à Race dernièrement, et tes chroniques publiées sur un autre site sont une véritable mine.
Djinn42
Djinn42
Ah ben c'est gentil ça. Les arcs II et III sont un peu moins joués sur BGA et j'ai envie de m'y mettre. Je referais bien des chroniques sur ces deux là mais je ne les connait pas suffisamment.
En chantier, une chronique sur le jeu à deux et les débuts de partie.
Nissa la Bella
Nissa la Bella
Chouette !
SebO-Bzh
SebO-Bzh
J'y ai joué pas mal sur BGA pendant le confinement et même s'il est efficace je m'en suis lassé un peu avec un début de partie un peu mou. En revanche je trouve qu'il est primordial de faire a minima un niveau 2 de recherche pour faire du scoring et booster son deck convenablement. A voir ensuite ce que donnerait les extensions en VF (je ne connais pas celles en VO) pour pimenter et varier les parties. Mais sinon oui ça reste efficace comme jeu :-)
limp
limp
Effectivement, un très grand jeu ! Un deckbuilding qui ne ressemble à aucun autre. On s'éclate avec le jeu de base et les nombreuses extensions apportent un plaisir sans cesse renouvelé. Totalement fan ...
Djinn42
Djinn42
Généralement, quand limp dit "fan" je suis jamais loin du même avis.