Forgotten Waters : oh oh ! Et une bouteille de rhum !

Par François Décamp

Publié le 8 dic. 2021 • Lecture 5 min. •  4657 vues

Forgotten Waters : oh oh ! Et une bouteille de rhum !

Forgotten Waters est un jeu qui va vous plonger, vous et les autres membres d’équipage, au coeur de trépidantes histoires de pirates.

Votre première aventure va commencer sous les ordres d’un pittoresque capitaine, qui va vous entraîner à travers les mers. Son but, qu’il a habilement fait vôtre, étant de retrouver une mystérieuse pierre magique.

Mais ce jeu est avant tout l’héritier d’une lignée de jeux coopératifs et narratifs, dont on va commencer par vous raconter l’histoire.

Forgotten Waters : oh oh ! Et une bouteille de rhum !

 

L’histoire des Crossroads Games

Plaid Hat Games développe depuis plusieurs années un concept de jeu basé sur une mécanique très originale appelée Crossroads Games, ou À la croisée des chemins dans la langue de Bruno Cathala.

Rendue populaire à travers la trilogie Dead of Winter (A la croisée des chemins, La nuit la plus longue, et l’extension Colonies en guerre), elle est construite sur une base de jeu coopératif.

Tric TracMais chaque joueuse et joueur se voit incarner un personnage de chair et de sang, et non pas un bête pion bleu ou jaune, bien que le pion jaune n’est jamais bête, mais je digresse. Certes, on ne pourra gagner qu’ensemble, mais tout le monde a en plus ses propres buts et aspirations, qui viendront peut être à l’encontre des intérêts ou de la survie même du groupe.

Et pour couronner le tout, on devra pendant la partie, répondre à des choix moraux grâce aux cartes dilemme, ou croisée des chemins, qui orienteront parfois la suite du jeu sans possibilité de retour en arrière.

Tric TracAprès la trilogie des zombies, très réussie,  sortiront deux autres jeux reprenant ce principe : Raxxon, prequel à la trilogie Dead of Winter, mais plus léger et moins inspiré ; et Gen 7, dans lequel on joue des officiers de bord au sein d’un vaisseau-colonie en route pour les étoiles. Cet énorme projet faisait franchir un palier au système Crossroads Games. Reprenant tout ce qui avait fait le succès de la gamme Dead of Winter, il rajoutait une dimension narrative beaucoup plus grande, puisqu’on y jouait une campagne de sept épisodes successifs et évolutifs, sorte de Legacy non destructif.

Hélas, pour parler de façon diplomatique, ce dernier jeu n’a pas trouvé son public, et les amateurs de cette série de jeux se faisaient donc du souci quand à l’avenir des Crossroads Games.

 

Branle-bas de combat !

 

Ces doutes sur l’avenir de cette gamme sont donc dissipés avec la sortie de Forgotten Waters, dans lequel nous allons jouer un équipage pirate.

Tout d’abord, il vous faudra choisir votre fiche de pirate parmi 21 disponibles. Très individualisées, elles vous permettront dès le début du jeu d’avoir quelques indications sur ses talents et son passé, afin de mieux se glisser dans la peau de son personnage. Les différentes capacités de votre personnage vont évoluer pendant l'aventure, en cochant des cases de gauche à droite sur la première page de la fiche. A chaque étoile cochée, on avance sur la constellation, où chaque ! coché fait avancer l'histoire de votre personnage.

Tric TracNotre Pirate orpheline a de grande capacités d'évolution en Navigation, mais ne pourra avoir que 2 maximum en Visée. Sa constellation est celle du chat.

 

Puis une fois à bord, il faudra vous répartir 7 rôles importants, pour autant de joueuses et joueurs possibles. Mais pas d’inquiétude, on peut y jouer à partir de 3, en prenant juste plusieurs rôles chacun, au prix de quelques minuscules ajustements.

Sont donc présents, au milieu de pirates lambda, les rôles de Vigie, Canonnier, Cambusier, Bosco, Second, Quartier-maitre et Responsable des écritures. A votre place, vous devrez vous occuper d’un suivi particulier sur le navire.

Tric TracLe second devra par exemple s’occuper de la grogne de l’équipage, et de sa faim.

A côté des petits plateaux dévolus au suivi des rôles, ici, pas de plateau central. A la place, un énorme guide d’exploration et une carte maritime sur laquelle on suivra les pérégrinations de votre navire.

Tric TracLe matériel nécessaire au jeu.

 

Hissez la grand voile !

Une fois que tout est prêt, il est temps de partir à l’aventure en lançant l’application.

Cette dernière va remplacer les cartes dilemme, offrir un minuteur pour la phase de planification, et surtout permettre une immersion géniale, car les textes à lire sur des cartes pour faire avancer l’histoire sont ici remplacés par des voix d’actrices et d’acteurs.

Tric Trac                                                                               La mise en place des scénarios se fait grâce à l'application.

Bien interprétés, avec une thématique, des propos et des choix parfois matures, on est loin d’un univers édulcoré, mais bel et bien au coeur de l’aventure pirate.

Petit détail sur l'application : c'est une application web, donc utilisable sur quasiment tous les appareils, du smartphone à l'ordinateur en passant par une tablette. 

Chaque round de jeu va se décomposer en deux phases :

Tout d’abord, nos pirates vont, par ordre d’infamie (plus grande vertu des pirates), choisir une action en posant dessus leur figurine. Attention, il peut y avoir des actions indispensables qu'il faudra obligatoirement occuper, d’autres qui n’accueilleront qu’un pirate, et d’autres qui vont se verrouiller, rendant tout nouvel essai impossible. C’est la phase de planification, et le minuteur n’accorde généralement que 40 secondes pour la réaliser.

Tric Trac

Puis vient la phase d’action pendant laquelle chaque pirate va résoudre son action, en choisissant parmi les possibilités proposées, souvent après audition d’un truculent dialogue. C'est pendant cette phase et la suivante que l'on va pouvoir gagner de l'expérience et faire des tests à l'aide d'une de ses capacités auxquelles on rajoute le résultat d'un dé.

Il ne restera plus ensuite que l’équipage décide s’il convient de rester sur la même page du guide d’exploration, ou continuer l’aventure plus loin, en déplaçant le navire sur la carte, dévoilant peut être de nouveaux hexagones, qui se traduiront par de nouvelles aventures et rencontres.

Tric Trac

Le navire de nos pirates doit il fuir vers la haute mer, ou aller à la rencontre de l'un des navires proches ?

Sachez que le jeu est super fluide, et ce dès les premières minutes. Les tours s’enchainent rapidement, et on ne voit pas le temps passer.

 

Barbe Noire, ou marin d’eau douce ?

Je ne ferai pas durer le suspens plus longtemps, Forgotten Waters et ses histoires de pirates nous ont vraiment séduit.

C’est un cap important qui a été franchi par rapport aux jeux précédents, et on est vraiment happé par l’histoire, un peu comme dans un jeu de rôle face à un Meneur de jeu se révélant bon narrateur.

Dans la plupart des jeux avec application, on reproche souvent à cette dernière de nous « sortir » du jeu, ou de trouver que le jeu tout autour parait fade.

Ici, c’est exactement le contraire : l’application nous aide à nous immerger complètement dans ces histoires de pirates. L’audio est vraiment un plus, avec des acteurs et actrices très convaincants, des accents variés et des textes souvent marrants.

 

De plus, la structure du jeu, avec un temps très limité pour choisir son action et le mécanisme des constellations présentes sur les fiches de pirates, ne permettent pas à un quelconque effet leader de se mettre en place. On joue certes ensemble, mais souvent des pirates indisciplinés et égoïstes pourront faire passer leur intérêt individuel avant celui du groupe. Là aussi, on va retrouver une ambiance proche de celle d’un groupe de Jeu de rôle.

 

Et pour quelques informations de plus

 

Forgotten Waters est un jeu de Isaac Vega, J. Arthur Ellis et Mr Bistro, sur des illustrations de Nadezhda Tikhomirova et Anton Fadeev. Il est édité par Plaid Hat games, et nous devons la très chouette adaptation française à Edge Studio. Vous le trouverez en boutique aux alentour de 65€.

Le jeu est prévu pour 3 à 7 pirates, à partir de 14 ans . Vous trouverez toutefois des règles pour jouer en solo ou à deux dans l’onglet Variantes de l’application.

Il faut compter au moins deux heures et demie (que l’on ne voit pas passer) pour jouer le premier scénario, et de deux à quatre heures pour les suivants. Mais sachez qu’il existe des sauvegardes qui permettent de sauver entre deux actes (les parties durent entre 3 et 5 actes). De plus, des scénarios supplémentaires seront disponibles sur l’application (le premier est déjà sorti en anglais).

 

Virtù : Più bella la città !

Je vous laisse, j’ai juste le temps de choisir un nouveau pirate pour le prochain scénario !


François Décamp

Commentaires (13)

Default
Libraman
Libraman
Vous en avez reparlé lors d'TT Show, alors me voici plongeant dans cette article qui était passé sous mon radar. Sans avoir encore joué je pense que c'est "bêtement" la D.A. qui ne m'a pas accrochée car, en vous lisant, tout me dit que ce jeu pourrait me plaire. Bon... il faut que je teste.
Chakado
Chakado
On a fait la partie 1 du premier scénario à 6 joueurs, ça nous a pris 3h tellement on mettait l'ambiance ! :-D
Hâte de voir la suite, mais vraiment il y a de quoi passer de super moments. L'atmosphère pirate + fantastique fonctionne à plein. Et les personnages sont bien marqués et permettent le role-play à fond ("Mais puisque je vous dis que je ne suis PAS un squelette !")
Petit bémol sur les voix, il y a parfois des ruptures trop brutales entre la voix jouée ("À l'abordage, moussaillons !") et le narrateur ("répondit-il"). Ça fait bizarre. Je ne sais pas si ça rend pareil en VO.
SanglanteNora
SanglanteNora
Putain ça a l'air trop cool !
relacio
relacio
Très très alléchant ce jeu!
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Très intéressant.
Pas pour moi en revanche car il faut une appli.

Et merci M. Décamp de montrer que l'on peut écrire un texte parfaitement lisible sans mettre un mot sur deux en gras.
goupil
goupil
... mais la grassophobie a-t-elle réellement sa place en ces lieux ?
François Décamp
François Décamp
Dommage de rester bloqué par l’appli. L’apport des voix dans le jeu est vraiment un plus aussi novateur que prenant.
stefan62
stefan62
Il n'y a pas d'appli à installer mais juste un navigateur web
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Ok.
ThierryLefranc
ThierryLefranc
"... mais la grassophobie a-t-elle réellement sa place en ces lieux ?"
Et le running gag ?

Je comprends pourquoi, même si je ne le fais jamais, certains ajoute des "smileys" à leur propos. C'est pour bien faire comprendre qu'il s'agit d'humour, que c'est "pour de rire".

Ceci dit, je continuerais à ne pas mettre de "smileys".
En fait, quand je vois que l'on prend ce que j'écris au premier degré, sans saisir le second degré, cela me fait encore plus rire.
John Lénine
John Lénine
Enfin, vous parlez de ce jeu excellent. C'est pas trop tôt.
morlockbob
morlockbob
Même si le jeu est un peu bateau (!) car plus proche d'un livre dont à plusieurs que d'un JDR...l 'ambiance offre un plaisir à 200 %
François Décamp
François Décamp
Nous l’avons joué très roleplay, en asseyant de faire des choix au plus près de nos pirates, et nous nous sommes beaucoup amusés, avec une ambiance très JdR.