Gloutons Mignons : Et ça rote, quenotte !

Par Monsieur Guillaume

Publié le 3 feb. • Lecture 4 min. •  1915 vues

Gloutons Mignons : Et ça rote, quenotte !

Nous ne pourrons pas dire que cet article-ci n'arrive pas comme un cheveu de monstre dans la soupe... De monstres ! Au milieu des nouveautés qui défilent avec l'allure d'un cheval lancé au galop (et même si de plus en plus d'éditeurs ont viré leur cuti afin de prendre en compte ce paramètre d'engorgement du marché), il y a, régulièrement, de ces découvertes un peu inattendues. 

Soviet Kitchen, la tambouille délirante venue de l’Est

Après un Kids Chronicles, autre jeu dans la gamme Lucky Duck Kids : Gloutons Mignons. Le jeu d'Andreas Wilde, mais si, vous savez, celui-là même qui sortait en 2018 un jeu avec un application autour de la cuisine nucléaire russe ? Soviet Kitchen, voilà, c'est ça ! Vous savez quoi ? On prend la même idée et on change le thème... Et finalement ça change pas mal !

Tric Trac

Et là, le lapin, il met le bonbon dans le papier d'alu...

Et pour vous raconter l'histoire, nous l'avons découvert à la rédaction en ayant, avouons-le, juste un sourcil qui s'abaissait pendant que l'autre se relevait en accent circonflexe... Bref ! Circonspect étions-nous ! Nous y jouons et découvrons la filiation réelle et évidente avec Soviet Kitchen. Cette fois, au lieu de préparer des saucisses et du chou avec ce que nous avons sous la main, il faut nourrir des monstres qui se présentent à nous. L'objectif, et l'application est heureusement là pour ça, est de mélanger nos objets colorés, divers et variés, pour obtenir à la fin la couleur la plus proche de celle du Monstre... Et tout ça sans rien montrer de nos cartes en main mais en échangeant nos informations à raison d'une carte par joueur et par monstre ! 

Tric TracNous y jouons et voilà, quoi, on sent l'ambiance, la musique et le jeu sympa, effectivement plutôt pour les enfants à priori... Bon, suivant ? Et puis finalement non, pas suivant ! Soyons professionnel jusqu'au bout et si nous ne sommes pas la cible, voyons du côté de la cible du jeu : Je ramène le jeu à la maison et hop : "les loulous, on y joue ?"... Plus de 30 parties plus tard, je crois que je peux dire que ça a parfaitement fonctionné et fonctionne encore ! Oufti ! 

Le jeu est divisé en deux modes : le mode fête qui vous permet de jouer avec les cartes de votre paquet pour une petite partie comme ça, sur le pouce... Et le mode histoire qui vous permettra, en 15 challenges réunis en 4 chapitres de débloquer peu-à-peu les 4 paquets de cartes de la boite, complexifiant ainsi petit à petit le jeu et corsant le challenge.

Tric TracAu départ, dans le grenier de papy, on ne rencontre que des monstres "simples", de couleurs plutôt faciles et marquées... Mais très vite, nous voilà dans la forêt et les lapins, blancs bien sûr, débarquent ! Eux, ils se fichent pas mal de la couleur mais ne veulent manger que des aliments "vitaminées" (petite pastille sur la carte), vitamine que les monstres n'apprécient que moyennement. Lorsque ces petits gloutons éructants (oui, quand ils ont eu leur mélange, le temps que ça digère, ils nous gratifient d'un plus ou moins long rototo... Et ça fait toujours sourire lorsqu'à la table de jeu, les regards se tournent vers les adultes pour voir l'effet que ça fait sur eux) avalent une vitamine, une jauge s'installe et pendant quelques cartes, il ne sera juste plus possible sous peine de perdre immédiatement, de jouer une autre carte à vitamine. 

Tric Trac

Vous voyez, là, sur le concombre, la petite pastille... Vitamine...

Comme sur le "Sandwich longtemps oublié"

Puis il y a les monstres à grandes oreilles qu'il ne faut pas faire fuir en parlant, du coup, à vous de vous comprendre à coup de regard... Et puis les dragons, les monstres à soupières, un peu gourmet et qui aime bien de la nourriture de tel type, procurant un bonus de +1 carte en main... Bref, toute une ménagerie qu'on prend plaisir à découvrir peu-à-peu !

Ménagerie qui, d'ailleurs, au fur et à mesure des parties, nous demandent une stratégie qu'il est possible de mettre en place grâce aux cartes à effet : Si les bonbons sont des jokers de la couleur parfaite, il y a également les guitares qui permettent de se passer des cartes entre voisins, des brosses à dent pour effacer la couleur jouée précédemment, des vieux téléviseurs pour passer en noir et blanc... Bref, nous apprenons le contenu de la mission et parfois, suite à un échec, nous y retournons en nous organisant davantage et en toute connaissance de cause ! 

Tric Trac

Et la licorne, donc, elle proute un arc-en-ciel ?

Il est clair que l'application va potentiellement fermer la porte de certaines tables de jeux... Et nul besoin de préciser que malgré le succès de nos tablées, nous avons également vu des joueuses et joueurs ne pas "entrer dans le jeu plus que ça".

Pourtant, sur l'aspect "mélange des générations possibles" et "allez, on s'en fait une petite..." qui dure cinq, six parties, parce que "non, décidément, on ne va pas s'arrêter avant d'avoir réussi cette mission, Schtroumfissime de morbleu... !", le plaisir de jouer ensemble était vraiment là.

Surprenant ? Peut-être, mais si on y pense, cet aspect de "est-ce que nos mélanges des couleurs fonctionnent ?", mixé avec des "nouvelles cartes à découvrir" (l'effet "Kinder Surprise") et un univers rigolo, coloré, avec une petite musique entraînante, c'est finalement plus "réussi", entre guillemet, que la cuisine russe voisine à la centrale nucléaire qui, si l'aspect ironique fonctionnait sur quelques parties, finissait par alourdir l'ambiance. 

Tric TracEn terme de différence, s'il y a un peu moins de cartes et un peu moins de mission que dans Soviet Kitchen, le niveau de difficulté a également été baissé : Dans Soviet Kitchen, nous devions jouer sur deux tableaux : La toxicité et la radioactivité des aliments. Les aliments étaient toxiques mais les estomacs, habitués et solides finalement, se régénéraient peu-à-peu entre chaque plat, là où la radioactivité s'enlevait difficilement. Cette toxicité (l'équivalent de la jauge "poison-vitamine") évoluait en fonction des valeurs chiffrées des "aliments". Ici, C'est plus simple puisque c'est où l'un ou l'autre : Pas de vitamine / Vitamine !

Enfin, dans Soviet Kitchen, il y avait un système de "vies" pour aller au bout de la mission. Dans Gloutons Mignons, les missions sont globalement plus courtes donc si elles échouent, on les recommence, point barre. 

Tric TracReste au finale juste le plaisir de réussir son challenge, de voir si telle couleur avec telle couleur, ça donne bien ce que l'on croit, et enfin les trois niveaux de difficultés (qui décalent les conditions d'obtention d'une, deux ou trois étoiles à chacun de nos mélanges) qui permettent, en fonction des âges des participants, de s'adapter. 

Voilà donc, ce petit retour sur un jeu dont nous n'attentions rien de particulier mais qui, avec les bonne tablées, nous a fait jouer, jouer et re-jouer... Continuant encore à se prendre au jeu pour récupérer les 3 étoiles des 15 niveaux... Et ainsi voir la vie en rose ! :)


Monsieur Guillaume

Commentaires (13)

Default
ericlebelge
ericlebelge
Y aurait-il moyen d'avoir un article sans vos jeux de mots bidons qui ne font rire que vous ou êtes vous devenu prisonnier de ce style d'écriture d'un autre siècle ?
spiritofnothing
spiritofnothing
autant de méchanceté en si peu de mots ... et ben dis donc s'il a du temps pour lire des articles qu'il n'aime pas, de toute évidence, eric n'a pas la Friiiittttttte !
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
Cher Eric le belge,

Je suis au regret de vous dire qu’il faudra certainement plutôt ne plus lire mes articles. Je crois que j’aime bien ces jeux de mots un peu « bidons » comme vous dites... Cela me permet de ne pas me prendre pour ce que je ne suis pas.
Quant à cet autre siècle, j’y suis né, et là encore, je ne ferai pas semblant ni ne tomberai dans le « jeunisme ».
Au regret donc !
ericlebelge
ericlebelge
Il n'y a aucune méchanceté, juste de la mélancolie du tric trac où mops et phal tenaient la baraque
Je suis pas le seul à avoir abandonné le navire, tous mes amis de jeux sont navrés du niveau de vos articles
Moi personnellement je ne lit plus vos articles, j'ai lu vos premiers articles pensant à une mauvaise blague passagère . Maintenant je m'arrête juste à lire vos jeux de mots ( qui sont des insultes aux jeux de mots) espérant un jour trouver un jeux de mots à la Devos
Je vais sur tric trac pour me mettre à jour sur les dernières sorties, car tric trac reste toujours la référence en ce domaine, mais si vous aviez un minimum de recul et d'autocritique vous sauriez que vous avez fait chuter drastiquement le niveau qualitatif général de ce site à vous tout seul
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
Et bien je semble manquer d’un minimum de recul et d’autocritique... J’espère donc que ce site ne m’en voudra pas à moi tout seul... J’espère également que Devos vous accueillera en défenseur lorsque vous le retrouverez, moi en tout cas, je serai ravi de lui serrer la pogne... Et j’espère que votre mélancolie passera vite, sinon, il me semble que mon dernier rempart pourrait être l’imodium lingual !
Mateuf
Mateuf
Ne changez rien Mr Guillaume, fan de phal et de mops de l époque, je suis également un grand fan de vos jeux de mots et de vos éclats de rire. Quand à ericlebelge, je l’invite à non pas ne plus lire vos article, mais à se mettre à la tâche et nous pondre des articles lui même, que je serais ravi de lire et de critiquer également. Et si, il y a de la méchanceté dans vos propos, la mélancolie n engendre pas de critique aussi douteuse. Cordialement.
ericlebelge
ericlebelge
Pas de soucis Mateuf, contre rémunération je veux bien faire des articles . Quel beau métier ce doit être ,entre autres,de tester des jeux et d'en donner son avis par la suite
Je ne critique pas le fond des articles de guillaume mais la forme, cette manie de saucissonner ses articles de jeux de mots lunaires qui rendent au final sa critique indigeste alors qu'elle aurait pu être constructive et intéressante
Je reste néanmoins attaché à la marque tric trac, ce site référence et mythique du jeu, je trouve juste que la boufonnerie de Guillaume fait tâche et irrévérencieux en cet endroit
macmanaman
macmanaman
comme on dit tout les gouts sont dans la nature bien qu'en hiver la nature est un peu morte cela explique surement ceci
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
Une fois encore, quel dommage pour votre tuyauterie (comme quoi, essayez la prescription de mon précédent message) ! Venant de votre part, bouffon me va fort bien et puisque vous en appelez à Phal et Mops, je vous invite à les contacter et voir directement avec eux. Et puis, comme c’est Phal qui m’a permis d'être en ces lieux, et qu’il en soit mille fois remercié, il faut voir avec lui comment laver cette tâche et cette irrévérence de ces saints lieux 😇😂😇
Salmanazar
Salmanazar
Sacré Éric le Rouge, toujours aussi sanguinaire malgré les siècles !
Tsinapah
Tsinapah
Si je peux me permettre : sur un jeu comme Gloutons Mignons, le style jeux-de-mots-capillotractés passe. Après sur un gros jeu (Lacerda, Rosenberg, Chvatil et consorts) ça serai un peu impossible à comprendre. Et puis Mops avait, dans les TTV, aussi le jeu de mots foireux facile, donc je ne vois pas tant de changement de style que ça.
grandlapin
grandlapin
Moi j'aime bien les jeux de mots foireux :)