DebriefLudik

[Le Debrief] Copenhagen, Tetris danois !

[Le Debrief] Copenhagen, Tetris danois !

IMG_20191001_215309.jpg

 

 

Salutations les joueurs (et les joueuses) amateurs de belles façades colorées et de Tetris, aujourd'hui dans ce Debrief on va parler tourisme danois et polyominos dans Copenhagen.

 

Un jeu qui va vous donner envie de voyager jusqu'à la capitale du Danemark (ou de devenir maçon, au choix ^^').

 


 

Copenhagen est un jeu de Daniel Skjold Pedersen et Asger Harding Granerud c'est illustré par Markus Erdt.

Ça se joue de 2 à 4 joueurs, pour des parties de 30 min environ, accessible dès 8 ans.

 

C'est disponible en français via Queen Games.

 

Ce jeu fût l'objet d'une campagne Kickstarter en Mars 2019 et est disponible en boutique désormais (nous parlerons ici de la version boutique).

Une extension est prévue (sur KS) ainsi qu'une version Roll&Write, tout un programme, vous allez aimer les façades colorées ! 😂

 


Le Matériel :

 

0ef5c10d33669f70e1f0e3695a95ea7a_original.jpg

 

 

Dans la boîte on trouve : 

 

- 1 Piste de Score

- 1 Port

- 4 Plateaux Maison (c'est pas moi qui les aient fabriqué hein 😊)

- 20 tuiles Capacité recto/verso

- 4 Marqueurs de score (4 couleurs, des meeples sirène !)

- 70 cartes Façade

- 1 carte Fin de Partie

- 62 tuiles Façade recto/verso

- Une règle de jeu

 

La boîte de Copenhagen est bien remplie à l'ouverture avec tout un tas de punchboard (adorateurs du depunchage, c'est pour vous !).

Le matériel est d'une excellente qualité, il faut le dire, les tuiles sont dans un carton bien épais, comme les divers plateaux, "deutsch qualität" comme souvent chez Queen Games ! :)

 

On regrettera que la boîte fasse un peu vide une fois tout déballé, le manque d'inserts à l'intérieur pour tout ranger sans que ça se ballade, mais des sachets sont fournis (on peut pas tout avoir).

 

Les règles sont ultra claires et vite lues/appréhendées, on n'y reviendra pas ou quasiment pas, elles bénéficient d'un bon travail de traduction, il y a des exemples et des explications sur les diverses situations rencontrées en jeu, top !

 

Le travail d'illustration est sympa, sans plus, un peu fade à mon goût, en revanche je trouve le travail de la couverture de la boîte vraiment superbe.

La représentation des célèbres façades de la capitale attire l’œil et donne envie de voir ce qui se cache là dessous.

 

 

Mais c'est quoi ? 

 

Copenhagen est un jeu de gestion de main de cartes, de placement tactique de polyominos et de course.

 

Les joueurs vont devoir construire des façades du port Nyhavn de Copenhague et faire en sorte qu'elles soient le plus harmonieuses possible (aligner des fenêtres), mais cela le plus rapidement possible avant d'être prit de court, la partie prenant fin dès qu'un joueur atteint 12 PV (et ça peut aller vite !).

 

Comment ça se joue ? 

 

Comme dit au dessus, les joueurs vont jouer un nombre illimité de tour de jeu jusqu'à ce que l'un d'entre eux atteigne 12 points de victoire (il est possible également de terminer la partie lorsque la carte fin de partie est révélée).

 

Soyons clairs de suite, le jeu est un pur familial, le jeu est très accessible grâce à un choix d'une action parmi 2 possibles de réaliser.

 

La mise en place est aisée, mais demandera un peu de place et de patience car il faudra trier les tuiles Façade par couleur et par nombre de carré.

Je vous conseille d'effectuer ce tri en amont lors du premier rangement du jeu, vous gagnerez en temps lors de la mise en place.

 

IMG_20191001_212021.jpg

 

On mélange toutes les cartes Façade, on place le port, on révèle des cartes jusqu’à remplir tous les emplacement du port (7 cartes).

Chaque joueur prend 1 plateau Maison, 1 marqueur de score à sa couleur et une tuile Capacité "Cartes au choix".

 

Les joueurs recevront un certains nombre de cartes en fonction du nombre de joueurs dans la partie et de la position des joueurs (Ex à 3 : J1 : 2 cartes, J2 et J3 : 3 cartes). La partie pourra ainsi débuter.

 

Ensuite c'est très simple dans le sens des aiguilles d'une montre en commençant par le 1er joueur il sera possible de soit :

 

Piocher des cartes : 

Le joueur prend 2 cartes Façade adjacente parmi celles disponibles au port.

Impossible de prendre une seule carte et en sachant que la main ne peut dépasser 7 cartes, il faudra donc se défausser avant si l'on doit dépasser cette limite en effectuant cette action.

 

C'est la première subtilité sympathique de ce jeu, le fait de devoir piocher des cartes adjacentes, cela donnera diverses possibilités aux joueurs lors de cette phase. Avec le recul et plusieurs parties au compteur on pourra tenter même de compter le nombre de cartes restantes de chaque couleur pour orienter sa stratégie. Amateurs de probabilités et de calcul mentaux c'est pour vous, perso je galère 😜

 

Ces cartes serviront à poser nos tuiles Façade (voir plus bas), les collecter efficacement tout en gérant sa main d'une main de maître permettra de prendre un avantage certains dans la partie.

 

Construire sa façade : 

Dans Copenhagen il va falloir garnir de belles tuiles Façade son plateau Maison pour ce faire il faudra échanger (défausser) autant de cartes de la même couleur que la tuile souhaitée.

 

Pour une tuile de 3 cases rouge, je dois défausser 3 cartes rouges. Easy !


Mais bon ça serait trop simple s'il n'existait pas, comme dans tous jeux Tetris-like, une condition de pose !

 

Dans Copenhagen 2 solutions : vous placez votre tuile sur la ligne la plus basse de votre plateau ou alors votre tuile doit être placée au dessus d'une tuile précédemment posée (1 seule case recouverte suffit).

Vous pouvez retourner et pivoter votre tuile comme bon vous semble avant son placement.

 

La réserve des tuiles n'est pas illimitée, quand il n'y en a plus, y'en a plus, tant pis pour vous ! C'est une course ne l'oubliez pas !

 

IMG_20191001_214356.jpg

 

 

La scoring :

 

Bon c'est bien cool, on pioche des cartes, on gère sa main, on embête l'adversaire en lui piquant ses cartes, ses tuiles, on construit une belle façade mais on marque comment des points dans ton jeu Debrief ?

 

Fastoche, dès qu'un joueur termine une ligne ou une colonne, il score immédiatement !

 

Pour les lignes, si celle-ci contient des briques (case vierge) et des fenêtres : on marque 1 point.

En revanche si la ligne ne contient que des fenêtres c'est 2 points.

 

Pour les colonnes, briques et fenêtre : 2 points

Par contre full fenêtres : 4 points, baam !

 

Mais ce n'est pas tout ! Sur notre plateau certains lignes/colonnes ont un symbole visible à côté, si l'on complète la ligne ou la colonne on obtient un bonus.

 

On pourra ainsi prendre une tuile spéciale (1 case + fenêtre), prendre une tuile Capacité qui offriront divers atouts non négligeables lors du tour d'un joueur (prendre 2 cartes non adjacentes, prendre 3 cartes, coût des tuiles -1, échange de cartes, effectuer les 2 actions lors d'un même tour), réactiver ses tuiles Capacité (une fois utilisées elles sont retournées - inactives -).

 

 

IMG_20191001_212612.jpg

 

Comme dans tous les jeux de pose de polyominos on va cogiter un max sur ses placements pour tenter de remplir rapidement ses lignes/colonnes, tout en essayant d'aligner les fenêtres et scorer !

Pour cela il faudra bien sûr avoir obtenu les bonnes tuiles et pour cela au préalable les bonnes cartes, tout une histoire de réflexion et de tempo, d'opportunisme, de chance car oui on sera un peu dépendant de la pioche, mais on pourra toujours acquérir une tuile et continuer ses placements quitte à changer ses plans, on est jamais bloquer dans ce jeu et ça c'est plaisant.

 

 

Avis perso :


Copenhagen est un excellent jeu familial, il rassemblera tous les publics de joueurs dès leur plus jeunes âges (8ans) pour des parties courtes (30min).

Grand fan des jeux "Tetris-Like" j'ai était agréablement surpris par ce jeu.

 

Le jeu profite d'un excellent matériel de qualité, seules les illustrations "à l'allemande" ne plairont pas à tout le monde, on aurait aimé un insert ou une boîte plus petite pour faciliter le rangement.

On peut saluer le travail sur les règles et le thème original travaillé, bien que plaqué (termes, plateau Façade, tuiles, meeples sirène, port etc ... on est presque à Copenhague ^^')

 

Le mix de gestion de mains de cartes à collecter/dépenser selon une certaine condition (prise adjacente, main limitée) pour obtenir des tuiles à poser selon une certaine règle et d'une certaine façon pour optimiser les scores sans oublier des tuiles d'actions bonus à obtenir donne à Copenhagen une saveur toute particulière, une pointe d'originalité bienvenue dans ce nombre maintenant conséquent de jeu "à polyominos".

 

La question de la rejouabilité peut se poser, mais si on y joue pas tous les soirs pendant 7 jours, on le sortira avec plaisir, bien que son temps de partie court et sa grande accessibilité en font un jeu à sortir facilement. Le jeu peut vite être addictif.

 

Si vous cherchez un jeu facile d'accès pour jouer en famille mais qui vous fera réfléchir un peu voire même voyager au Danemark, fun, rapide, addictif et avec un matos de qualité, foncez !

 

 

Les + : 

 

- Matos de qualité

- Règles claires et sur 4 pages

- Un peu d'originalité chez les polyominos

- Rapide, Fun, un poil tactique

- Addictif

- Très accessible mais pour autant très plaisant

- Du très bon familial

 

Les - : 

 

- Rangement de la boîte

- Parties courtes, fin brutale (ça peut ne pas plaire)

 

 

Suivez mes aventures ludiques et mes debriefs sur les réseaux :

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default