Le FIJ vu de l'intérieur

Le FIJ vu de l'intérieur
Hetrax

Tric Trac

 

  Tous les ans le palais des festivals de Cannes ouvre ses portes aux joueurs en tout genre. Qu'ils préfèrent les jeux de rôle, qu'ils jouent en famille ou sur console, tout le monde y trouve son compte. J'ai eu la chance d'y aller pour la première fois l'année dernière et j'ai découvert un endroit particulier, rempli d'une énergie débordante et bienveillante.

 

  Cette année j'ai eu la chance d'y retourner non pas en tant que joueur, mais en tant qu'auteur du jeu Krom pour le présenter sur le festival. 

 

  C'est donc après un covoiturage intense à 5h20 en bonne (et moins bonne) compagnie que je suis arrivé à Cannes sur le coup des 11h. Après avoir récupéré le logement et grignoté un sandwich j'ai donc pris la direction du festival.

 

  Premier de notre équipe sur les lieux, j'ai rejoint notre table sur le stand de Paille édition, notre distributeur. J'y ai rencontré Olivier, personnage accueillant qui m'a tout de suite mis à l'aise (faisant fi de mon embarras manifeste) et ma présenté à l'équipe. J'y ai rencontré des gens extraordinaires et bienveillants qui nous ont ouvert grand les bras ! Je pense notamment a Pascal de Robin Red Games, alias le colibri, personnage haut en couleur, d'une sympathie incroyable et toujours premier pour une bonne chouffe.

 

  C'est donc tout seul que j'ai sorti Krom sur le festival, avec ce même sentiment singulier qui m'étreint à chaque fois que j'ai l'occasion de présenter Krom : un mélange d'impatience de montrer notre petit bébé et d'appréhension que l'accueil ne soit pas au rendez-vous. Le trac en somme.

 

  Là, première surprise, on me signale que deux personnes étaient passées plus tôt le matin spécialement pour Krom. Quand on vous dit ça, on a quand même du mal à y croire. J'ai pu les rencontrer par la suite et constater avec le plus grand plaisir qu'ils avaient aimé le jeu sans présentation aucune.  J'ai même eu l'occasion de signer ma première dédicace (et ça quand même ça fait chaud au cœur).

Tric Trac

  La rencontre des pledgeurs était importante et à chaque fois un réel plaisir. On ne veut pas décevoir , et on espère que le coup de cœur sera toujours au rendez vous après l'essai du jeu. On essaye de les faire rentrer dans notre monde, et de leur transmettre notre passion. (au point de déborder et d'y insuffler un peu trop d'énergie peut être !).

 

  Le vendredi a donné le ton, et les parties se sont enchaînées à un bon rythme. Mais j'ai finalement été rejoint au compte goutte par les comparses. J'ai enfin rencontré Tristan et Matthieu de Borderline, qui nous ont donné notre chance pour Krom. Le courant est tout de suite passé. Après de multiples conversations par messages interposés, c'était étrange de mettre enfin un visage sur des noms, mais tout s'est passé naturellement. Puis sont arrivés Kevin et Damien, avec qui j'ai créé le jeu.

 

  La journée s'est terminée dans la bonne humeur, et la fermeture du festival est vite arrivée. Puis nous avons été conviés à partager la soirée avec l'équipe du stand de Paille Editions. C'est donc en compagnie d'une bonne troupe que nous avons partagé un verre et une bonne pizza avant de nous rendre au off.

 

  Le off c'est une ambiance très a part du festival où les auteurs viennent faire essayer leur prototype autour d'un verre. La convivialité était au rendez vous cette année encore. Nous avions notre boîte de Krom dans le sac et l'avons rapidement sortie. Pendant que les uns expliquaient les règles, les autres déambulaient et discutaient histoire de faire plus ample connaissance. Nous avons passé une soirée fort sympathique, et sommes tombés sur des joueurs extras. L'ambiance détendue du off et, avouons le aussi, les bières à disposition donnent lieu à des parties très animées. C'est vers les 4 heures du matin que nous sommes rentrés, dans le froid et fatigués certes mais surtout très content de cette première journée.

 

  Le réveil fut difficile (à 9h quand même) suite a la soirée de la veille, il faut bien l'avouer. Et c'est un coup de fil de Tristan qui mit l'ambiance de la journée : ' il me faut un mec tout de suite sur le stand gogogo.' . Le top départ fut donné et je partis aussi sec , laissant Kevin et Damien finir de se préparer. Et là comme beaucoup de gens l'ont fait avant et le feront encore j'ai fait la queue du festival. 45 min pour rentrer, je n'avais pas eu droit à mon magnifique badge orange pour éviter la queue et je ne pouvais que maronner dans mon coin en attendant.

  L'attente passée je filais au stand pour apprendre que ce jour là nous n'avions pas une mais deux tables ! Chouette alors ! Et ce fut le top départ d'une journée intense. Les parties se sont enchaînées toute la journée.  C'était à chaque fois la même émotion de présenter le jeu: on essaye à chaque fois de retransmettre notre passion et l'amour du petit bébé Krom. J'ai eu l'impression qu'à chaque fois le plaisir était au rendez vous et c'est ce qui a permis de tenir le rythme très soutenu de la journée.

Tric Trac

  Lorsque le festival ferma ses portes, c'est fatigués mais bienheureux que nous sommes partis en quête d'une chouffe. Et parce que nous voulions manger sain et diététique on opta pour un petit tacos.  J'évoquais pendant la soirée le fait qu'il était vraiment dommage d'être privé de petit badge orange (couleur qui me va au teint), ce qui déclencha l'hilarité générale et clôtura le sujet (pour quelques temps).

  Tacos finis, on prit la route du off une nouvelle fois encore pour y passer une soirée encore une fois mémorable. 

  À coups de mémory, de beerpong sans bières mais avec un roi, et bien sûr de Krom. Une soirée qui se termina encore une fois tardivement, avec une ambiance toujours au rendez vous. Et malgré la fatigue qui se faisait sentir, l'ambiance du moment, une nouvelle fois au rendez-vous, permet toujours de tenir. 

 

  Le réveil du lendemain fut, il faut le dire , très compliqué. Mais c'est toujours avec le même engouement qu'on se rendit a notre table ( avec bien entendu l'attente traditionnelle sous la pluie étant donné qu'on n'avait pas nos badges ;) ). 

 La fatigue a commencé à se faire sentir quand même après ces journées bien remplies, mais on a quand même tenté d'insuffler la même énergie et passion dans l'explication du jeu. Il s'agissait de ne décevoir personne.

  La journée s'est faite toujours sur un bon rythme, et la journée a vite avancé.  Vers la fin de journée il fallut finalement plier bagages pour rejoindre nos covoiturages.

 

  Ce festival était donc une nouvelle expérience qui m'a permis de voir derrière le rideau. De rencontrer une communauté incroyable, sympathique et bienveillante. Et surtout de faire partager Krom à un public unique et dynamique.

   Un souvenir incroyable. J'ai hâte de pouvoir renouveler l'expérience, avec un badge orange cette fois...

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
RobinRed
RobinRed
Quelqu'un a dit Chouffe ? ;-)
Blague mise à part, c'est un très bel article qui reflète bien l'ambiance du festival côté exposant.
Très belle plume ! Y a du Baudelaire la d'dans...
Aliunda
Aliunda
Article très intéressant ! Faut vraiment que j'aille à Cannes un jour ;)
Xavier, si la folie des festivals a frappé, retrouve Tristan aux 24H du jeu de Châteauroux :D
Vrine
Vrine
Super article pour un super jeu avec de supers auteurs! Quel honneur pour nous d'avoir pu faire une partie avec vous de cet excellent jeu et, cerise sur le gâteau, d'avoir pu garder en souvenir de votre rencontre au Festival de Cannes cette petite carte, votre première dédicace où vous figurez tous les 3! Encore merci pour votre bonne humeur et votre gentillesse! Séverine & Chantal
Justinegn
Justinegn
Hé! Avec le lien c'est encore mieux https://www.kisskissbankbank.com/krom-une-prehistoire-de-fou?ref=popular