croc

Les demeures de l’épouvante : le chaînon manquant enfin disponible

Les demeures de l’épouvante : le chaînon manquant enfin disponible

Le nouveau jeu de FFG, Les demeures de l’épouvante est une peu le saint graal que je recherche depuis des années : un jeu de plateau qui se rapproche enfin du jeu de rôles. Mais sans la galère du maître de jeu et les heures de préparation à la clé.

Alors évidemment, on a ici le symbole du JDR (et du film d’horreur) à l’américaine : c’est très grand guignol et particulièrement violent (même si tous les personnages ne sont pas des combattants, on trouve tout de même Tommy gun, dynamite, hache et fusil de chasse). On est plus proche d’un Dungeon Crawl que de l’ambiance feutrée d’un Maléfices. Mais le principe est là avec toutefois deux différences de taille : les joueurs peuvent perdre ou gagner et, surtout, le maître de jeu n’est pas un conteur mais bien un adversaire. Les joueurs coopèrent entre eux mais la confrontation MJ <> Joueurs est présente à toute moment. Le maître est là pour les faire souffrir et les joueurs pour morfler. Mais ils aiment tellement ça. Et au final, il arrive finalement assez souvent que les joueurs s’en sortent si le maître la joue un peu trop cool surtout en début de partie.

Côté matériel, il est tout simplement pléthorique même si le fait que les figurines soient non peintes est un peu décevant (les investigateurs peuvent être achetés peints à la pièce et les monstres ne demandent pas plus d’une vingtaine d’heures de boulot pour un peintre moyen). Une fois les figurines barbouillées, le jeu devient un vrai plaisir des yeux : mise en page magnifique, tuiles gothiques à souhait, cartes, jetons, tout est là pour mettre dans l’ambiance. Ajoutez une vieille maison versaillaise au plancher qui craque avec vue sur une église, une lumière tamisée et le tour est joué.

Les règles du jeu elles mêmes sont simplissimes voir simplistes : déplacement, action et test de compétence où il faut réussir un jet de dé (à dix faces) inférieur ou égal à une valeur comprise entre 1 et 10. C’est presque une parodie de JDR. Mais cela n’a aucune importance. Seule compte l’ambiance et l’intrigue qui se révèle petit à petit. Prenons par exemple les personnages : chacun dispose d’une capacité spéciale, d’un objet fétiche et d’une liste de caractéristiques mais le plus important est au verso : son histoire racontée en une page et qui vous permet d’entrer dans la peau du personnage en quelques minutes.

Pour éviter de tomber dans la routine de l’exploration et des combats, l’auteur a rajouté de petits casse-têtes à réaliser en un certain nombre de coups. Les réussir permet de remettre le courant (dans le noir, on a toujours un peu plus peur), d’ouvrir une porte verrouillée ou d’ouvrir une boîte à secret que ne renierait pas un fan de Hellraiser.

Le jeu n’est cependant pas exempt de défauts : il faut faire des concessions au réalisme (on voit toutes les créatures de la maison et on a donc un peu l’impression de voir à travers les murs) et les indices sont quelquefois bien tirés par les cheveux. Mais lorsque la sauce prend, on peut s’en couvrir le corps et se lécher tout partout. Mais je m’emporte.

Et puis, autre ombre au tableau, la boîte ne contient que 5 maisons hantées. Chacune contient 3 intrigues différentes mais la base est la même et l’ambiance aussi. La première, par exemple, est très classique alors que la deuxième propose d’infiltrer un culte maléfique. Cela fait tout de même 15 parties, voire même un peu plus si vous ne jouez pas toujours avec les mêmes joueurs.

En conclusion, joueurs pinailleurs, calculateurs et amateurs de belles mécaniques, passez votre chemin. Ici on n’accueille que les ex-rôlistes qui n’ont plus le temps de préparer de longues campagnes (ou mêmes de longues soirées de jeu) mais qui veulent retrouver pendant deux heures de temps le plaisir de ce type de jeu. Et c’est tout ce qu’on demande à ces demeures.

Les demeures de l’épouvante
Un jeu de Corey Konieczka
Edité par Edge
Pour 2 à 5 investigateurs
Disponible d’ici la fin de la semaine
Prix 80 euros environ

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (60)

Default
Love craft
Love craft

Je suis fan de ce jeux !

Yrrieth
Yrrieth

C'est dit nulle part ou ai-je sauté une ligne dans ce déballage?

A quand la TTTV avec Croc ? Adeline m'a donné envie.

Fadest
Fadest

monsieurp>"Qui a commencé ? Les Nains ou les Elfes ?"

Il semblerait que tout soit parti d'un elfe qui aurait bisé une grenouille promise à un nain, mais les détails restent encore obscurs... On sait juste qu'en compensation, les nains ont reçu la recette de la bière...

rackam
rackam

de temps en temps il faut aussi penser au gens qui initient

et j'avoue que c'est un bon chemin de transition pour raconter des histoires contemporaine

après on rajoute ce qu'on veut dedans et on fait évoluer à sa sauce

L'essentiel comme toujours chez edge c'est le matos proposés

croc
croc

@Chnink : oui, mais à ce compte là, vu le temps que cela prend, je préfère préparer un scénario de JDR. Pour moi l'intérêt des Demeures c'est le "je met les pieds sous la table".

Chnink
Chnink

Visiblement le jeu est limité par le nombre de scénarios (15 ce qui n'est pas si mal). Le jeu nous donne-t'il la possibilité de créer nos propres intrigues? Cela pourrait élargir la durée de vie du jeu de façon considérable et de développer nos talents de scénaristes.

Grelinor
Grelinor

@daveloper Merci pour cette vidéo très complémentaire du très bon article de Croc et qui en effet donne sacrément envie.

Sans rentrer dans le débat de quelle est la catégorie de cet OVNI tombé du ciel :

- Je retiens le côté énigmes et indices d'un Cluedo (bon le Colonel Moutarde est remplacé par un Mi-Go)

- Des mini jeux qu'on pourraient trouver dans un professeur Layton

- et puis la pincée de scénarisation (intrigue, combats mis en scéne par les cartes...TORG ?)

- Le tout semble basé sur des ingrédients déjà testés et approuvés mais qui tire son originalité dans la scénarisation et le suspense lié à la révélation finale dans un jeu de coopération.

La seule déception pour moi est dans la présentation de la carte objectif de la vidéo (objectif du MJ : sortir d'une zone, objectif des joueurs : tuer une créature).

J'imagine que des objectifs un peu plus tordus et originaux seront aussi présents dans cette grosse boite.

daveloper
daveloper

au fait il y a une video explicative ici http://www.youtube.com/watch?v=E9HYB8_etkI&feature=player_embedded

ca donne sacrement envie!!

croc
croc

@dabiglulu : attends d'avoir joué quand même. Avec ton système les joueurs n'ont aucune chance et tu devras gérer le déplacement des monstres sur un autre plateau. Injouable.

dabiglulu
dabiglulu

J'aurais attendu pas mal de temps avant sa sortie à celui là, vive l'avis la présentation de CROC, et je vote pour faire un partie aux demeures masteurisé par ses soins quand il veut! surtout que comme beaucoup de jeux améritrash les règles sont modulables et pour moi qui suis un psychopathe de la variante je vais m'en donner à coeur joie, tiens voilà la première variante:(j'ai pas encore joué c'est dire si c'est grave)si t'es pas dans la pièce du monstre ben il est pas sur le plateau et tu le vois pas point! si y a pas de courant t'éteins la lumière! et j'ai déjà prévu un scénar qui met en scène une MJC proche d'un cimetière pour chiots!