Kristoff

Les expos de l'été - "L'adieu au papier" de Larcenet

Les expos de l'été - "L'adieu au papier" de Larcenet

Tric TracSi vous passez ou restez sur Paris durant l'été, faites donc un détour par le 9e arrondissement pour profiter de l'ultime (?) exposition des originaux de Larcenet d'avant Blast et Le rapport de Brodeck.

Pourquoi utiliser le qualificatif "ultime" ? Car l'auteur a lui-même appelé cette exposition l'adieu au papier, formule résonnant comme une page qui se tourne, mais une page devenue numérique. Il ne s'agit nullement d'un adieu au dessin, bien au contraire, mais en passant au tout numérique, Larcenet ferme en même temps une période où on l'a vu passer de Bill Baroud au Combat Ordinaire, de Presque au Retour à la terre, de Donjon à Blast. Des aller-retour entre humour et tragédie qui démontrent l'étendue des capacités de l'auteur, mais aussi sa complexité.

L'adieu au papier retrace donc 15 ans de travaux, de Bill Baroud au Valérian vu par Larcenet, et réuni des œuvres très diverses au sein de la galerie Barbier & Mathon du 15 juin au 15 septembre 2018.

L'interview magique

Profitant de l'occasion, nous sommes allé avec Monsieur Germain discuter avec Manu Larcenet pour un entretien libre et détendu, au cours duquel l'auteur nous raconte sa passion pour raconter des histoires, son rapport au dessin et ses projets. Un dialogue sans langue de bois mais avec de l'humour. Un moment rare qui fait du bien à la tête.

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (1)

Default
Brissac
Brissac
Moi, j'aime l'oeuvre de Larcenet. Même celle qui est "dispensable" ou celle faite pour le "bidasse de la Gare de l'Est". Pas toujours d'accord, j'aime cependant également quand il dénonce un peu facilement... Car ça reste drôle et/ou habile. Bref, j'aime ce qu'il fait et moins ce qu'il en dit avec un recul que je trouve sévère pour lui même et pour les autres.