Next station London : Passez au ticket de métro !

Par KmylleMuzo

Publié le 3 jun. • Lecture 3 min. •  1954 vues

Next station London : Passez au ticket de métro !

Si comme moi vous avez développé ces dernières années une passion pour les jeux roll/flip/pitch and write et que vous recherchez des jeux proposant des variantes inédites autour de cette mécanique, alors Next station : London est fait pour vous ! Créé par Matthew Dunstan et illustré par Maxime Morin, ce flip and write coloré édité par Blue Orange vous permet de créer vos propres lignes de métro dans la capitale anglaise.

 

Tric Trac

Un joli matériel coloré ! - crédit photo : Blue Orange

 

Dans Next station : London, 1 à 4 ingénieurs sont missionnés par la ville pour construire 4 lignes de métro et relier des stations préexistantes, des sites touristiques et traverser la Tamise aussi souvent que possible. Chaque joueur dispose d’une feuille vierge représentant la ville, divisée en 13 zones, et prend un crayon de couleur parmi les 4 disponibles. La couleur du crayon choisi correspond à celle d’une station sur votre feuille ; c’est de là que vous commencerez à bâtir votre première ligne de métro.

 

À vos crayons !

La pile des 11 cartes stations est mélangée et placée face cachée au centre de la table. Elle comporte 5 cartes stations bleues, une pour chaque forme de station (rond, carré, triangle, pentagone) plus une joker, les mêmes 5 cartes stations mais roses, et une carte aiguillage. Le jeu est découpé en 4 manches permettant aux joueurs de tracer leurs 4 lignes de métro. Le nombre de tours d’une manche varie selon le tirage des cartes. En effet, une manche se terminant lorsque les 5 cartes roses ont été tirées, chacune peut durer entre 5 et 10 tours.

 

Tric Trac

Les gares de départ des 4 lignes de métro - crédit photo : Blue Orange

 

Les joueurs jouent simultanément : la première carte de la pioche est révélée et tous les joueurs tracent une ligne entre leur station de départ et une station qui y est reliée en pointillés et dont le symbole correspond à celui de la carte. Chaque fois qu’une ligne passe par la station d’un site touristique (remarquable à sa périphérie crénelée), ils cochent la case la plus à gauche de la piste correspondante sur leur feuille. À partir du second tour, les joueurs peuvent tracer un trait depuis l’une ou l’autre des extrémités de la ligne. Si la carte tirée est un joker, la ligne peut être étendue vers une station de n’importe quel type. Enfin, si c’est la carte aiguillage qui est retournée, on tire alors une nouvelle carte station ; les joueurs peuvent alors dessiner un trait vers une station de ce type depuis n’importe quel endroit de leur ligne.

 

Une fois les 5 cartes roses tirées, la manche se termine et l’on procède au décompte des points pour cette ligne. Chaque joueur regarde combien de zones de la ville sa ligne traverse et multiplie ce chiffre par le nombre de stations desservies dans la zone où il en a relié le plus de cette couleur. Pour finir, il gagne 2 points chaque fois que sa ligne traverse la Tamise. On remélange ensuite le paquet de cartes, chaque joueur prend un crayon d’une couleur dont il n’a pas encore tracé la ligne et une nouvelle manche commence.

 

L’art de tracer sa voie

Facile me direz-vous ? Il y a quand même quelques règles dans le tracé des lignes qui viennent complexifier l’affaire. Premièrement, il est interdit de “boucler” une ligne, c’est-à-dire de la faire passer deux fois par une même station (quelle serait l’utilité d’une telle ligne de métro ?). Ensuite, il n’est pas possible de faire se croiser deux lignes de métro en-dehors des stations (sinon c’est l’accident !). Ces restrictions rendent plus difficile la construction du réseau au fur et à mesure que la partie avance, surtout si l’on n’a pas assez étendu ses lignes au départ.

 

Tric Trac

Un réseau bien fourni - crédit photo : Blue Orange

 

Une fois la dernière manche terminée, on compte le nombre de stations dans lesquelles deux, trois ou quatre lignes de métro passent, elles valent respectivement 2, 5 et 9 points supplémentaires chacune. Le score final est donc composé des scores intermédiaires de chacune des quatre lignes de métro, du chiffre visible le plus à gauche sur la piste des sites touristiques et des correspondances entre les lignes. Le joueur avec le plus de points est sacré meilleur maître d'œuvre de Londres.

 

Ticket validé !

Le jeu est très accessible, les règles simples et la mécanique fluide. Sa réelle complexité vient dans les choix cornéliens à effectuer chaque tour pour développer vos lignes sans se bloquer, en gardant à l’esprit qu’il faudra ensuite en construire d’autres à insérer dans le réseau. Chaque partie sera asymétrique car les joueurs jouent une ligne différente lors de chaque manche. Les joueurs émérites apprécieront la variante avancée qui ajoute deux objectifs communs et un pouvoir spécial pour chaque crayon (possibilité de doubler une carte, de créer un aiguillage supplémentaire, …). Enfin, le jeu propose un mode solo où le but est de réaliser le meilleur score possible.

 

Next station : London apporte un vent de fraîcheur sur le monde des “truc” and write avec sa thématique bien rendue. Si vous l’avez aimé autant que moi, sachez qu’un nouvel opus devrait voir le jour l’an prochain avec pour toile de fond la ville de Tokyo et une ligne préconstruite compliquant notre tâche ! Et pour ceux qui ne peuvent pas attendre pour l'essayer, il est actuellement en version beta sur Boardgamearena !

 

Fiche technique

Éditeur : Blue Orange

Auteur : Matthew Dunstan

Illustrateurs : Maxime Morin

Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs

Âge : 8+

Durée : 25 minutes

 


KmylleMuzo

Commentaires (10)

Default
Jambeautiste
Jambeautiste
Un pote l'avait rammené de Cannes et j'ai pu le tester il y a quelques mois.
C'est assez plaisant et les regles sont vites expédiées. Même mon drôle de 6 ans à pigé le truc.
Seul le décompte des points final est un peu fastidieux je trouve.
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Pour le décompte des points des correspondances, qui est selon moi le plus compliqué, je procède ligne par ligne ou colonne par colonne sur la feuille (les stations sont alignées, ça facilite le truc).
ludodelaludo
ludodelaludo
Re bienvenue Kmylle ! et merci pour ta vision du jeu ^^
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Merci Ludo ! C'était cool d'avoir nos deux articles si proches pour avoir des ressentis différents ! On se coordonne aussi pour le prochain ? ^^
ludodelaludo
ludodelaludo
Tu fais quoi pour le prochain???? Moi j'avais pensé à Dungeons, Dice & Dangers ??
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Je parle de la sensation de ce début d'année, que j'ai particulièrement aimé : Ark Nova. Mais celui dont tu parles m'intéresse bien aussi, tu l'as aimé ?
rafpark
rafpark
pffffff genre tu vas parler de ark nova, tu tombes dans la facilité :D
ludodelaludo
ludodelaludo
Oh que oui beaucoup, mais j'attends d'avoir joué à toutes les feuilles. Ark Nova, faut que j'y rejoue encore et encore, et puis je viens d'acheter Almanac (hummm, ça sent bon!), et puis j'ai d'autres trucs sous le coude avant...mais chuuut ^^
Mi-Bantou
Mi-Bantou
Cela fait plaisir de lire à nouveau les plumes affûtées associées à la Rédaction ! Merci pour cet article qui risque de me faire replonger dans l'univers des roll and write (j'ai eu besoin d'une pause après avoir frisé l'overdose).
KmylleMuzo
KmylleMuzo
@Mi-Bantou franchement il est très agréable et renouvelle bien le genre, je ne peux que vous conseiller de l'essayer !