Petits Peuples : grand jeu

Par François Décamp

Publié le 19 oct. • Lecture 4 min. •  6745 vues

Petits Peuples : grand jeu

Petits Peuples : grand jeu

Il était une fois un jeu

 

Huit ans ! Il aura fallu 8 ans entre le premier proto et le jeu édité.

Tric TracLe premier proto, qui pique un peu les yeux !

C’est en effet en 2013, qu’à la suite d’un article traitant du Morpion quantique que Remi Saunier a eu la première étincelle, la première idée d’un jeu divisé en zones.

Tric TracUne des premières évolutions thématisée : déjà, le thème urbain.

Du premier proto à celui repéré par Erwan Hascoët (le patron de Bombyx), il faudra encore deux ans pour que le jeu soit signé. Deux ans mis à profit par Remi et Nathalie Saunier pour travailler, peaufiner et élaguer le jeu.

Puis suivront presque 6 ans de développement, de travail et d’allers-retours entre Bombyx et les auteurs. Seront étudiés de nombreux thèmes et axes de développement, mais avec la présence du thème urbain tout au long du développement.

Tric TracL'un des derniers protos d'inspiration Japon médiéval, avant le choix de la thématique des petits peuples.

Tout cela pour une présentation remarquée à Essen, et une arrivée en boutique début novembre 2021.

Tric TracOn mesure le travail jusqu'au rendu final si dessus...

 

Il était une fois de petits peuples…

 

Après une longue marche, Sylphens, Mécass, Ptérigotes et Azagayahs, les quatre petits peuples arrivèrent enfin à leur but : le Jardin.

Tric TracLes quatre peuples ont droit à une illustration pleine page, ainsi qu'à un texte de présentation.

Dans cet Eden s’élèvera bientôt leur ville idéale. Divisée en 7 quartiers identiques, ils allaient pouvoir y édifier des bâtiments utiles pour la Communauté toute entière.

Enfin, c’était ce qui était prévu avant que chaque dirigeant se rende compte qu’il était bon d’agir pour la Communauté, mais encore meilleur de contrôler plus de territoires que les autres. Si à la fin de la partie, vos missions secrètes sont accomplies, et que vos étages de construction sont plus nombreux que ceux des autres, vous devriez avoir gagné !

Nous verrons plus bas que sous un aspect mignon tout plein, c’est un bon petit jeu de fourbasses (ne cherchez pas dans le dictionnaire, ce mot n'y est pas encore).

 

Quatre Petits peuples pour un grand jeu.

 

Le tour de jeu est très simple, mais c’est pour mieux se concentrer sur les choix à effectuer et les tactiques à suivre. A votre tour, vous avez le choix entre deux possibilités :

- Construire ou améliorer un bâtiment, en posant ou rajoutant un étage, et en dépensant pour cela des habitants.

- Abandonner un bâtiment pour récupérer des habitants.

Tric TracVue sur le plateau individuel, ou l'on met à jour sa population. trop peu d'habitants nuira à vos marges de manoeuvre.

C’est là qu’intervient la subtile règle de la Torgrue : on ne peut construire que dans le quartier où se trouve ce paisible chélonien nommé Frida.

Tric TracElle n'est pas craquante, cette torgrue ?

De plus, comme chaque quartier est la réduction du plateau de jeu, l’endroit dans le quartier sur lequel vous allez construire deviendra la prochaine destination de la Torgrue.

Tric TracParce qu'un bon exemple vaut mieux que mille explications.

La deuxième plaisante subtilité vient du fait qu’à la fin de son tour, on désigne la prochaine ou le prochain joueur parmi ceux qui n’ont pas encore joué pendant le tour.

On est donc à chaque tour arbitre des mauvais tours et autres promesses trahies. Et il est particulièrement plaisant d’être supplié de la sorte :  « laisse moi jouer avant lui », « pas elle, tu as oublié qu’elle t’avait pris cet emplacement », ou bien un « merci, je te revaudrai ça » bien entendu jamais suivi d’effet.

Une fois que tout le monde a joué, et avant de commencer un nouveau tour, on gagne des habitants pour chaque quartier où l’on est majoritaire en étages de bâtiments.

Toutes vos constructions pourront servir pour marquer des points immédiatement en validant des projets communs, ou en fin de partie pour réussir des missions secrètes.

Tric TracQuelques cartes du jeu : au premier plan des projets communs, derrière, des missions secrètes.

J’oublie les cases en friche, les toits sur les bâtiments, et les stratagèmes, puissants mais limités en nombre.

 

Le bonheur ludique se cache dans les détails.

 

Tout ce qui précède aurait suffi à faire de Petits Peuples un bon jeu. Mais quelques petits détails supplémentaires insufflent une vraie âme à nos amis des petits peuples. Les règles commencent ainsi par quatre nouvelles qui vous présentent chacun des peuples avec leurs espoirs, leur rancunes et leurs buts. Dans la même veine, que dire des étages de bâtiments, qui sont de forme et de gravure différentes selon leur couleur. Ce qui permet de rendre le jeu accessible à tous ceux et celles qui ont des problèmes pour distinguer les couleurs (daltoniens et autres) mais aussi de nous enchanter avec ces motifs

variés.

Enfin, il y a Frida la torgrue. Qui sait ce que serait devenu l’intérêt de ce jeu sans cette belle histoire d’amitié avec Malman l’ingénieur Mécass ?

Tric TracJe vous ai déjà dit que j'avais craqué pour Frida ?

La où certains auraient pu se contenter d’un bête pion indiquant la prochaine zone où construire, la torgrue vous plonge encore plus dans l’ambiance du jeu.

 

Et pour quelques détails de plus.

 

Petits Peuples est un jeu de Nathalie et Rémi Saunier, édité par Bombyx et illustré par Maxime Morin. Les sculpteurs de la torgrue et des étages de bâtiments sont respectivement Arnaud Boudoiron et Aragorn Marks.

Vous le trouverez dans toutes les bonnes boutiques début novembre 2021, pour un prix de 49,90€. On y joue de 2 à 4 joueurs, pour des parties d’une heure environ.

Conseillé plus que vivement à celles et ceux qui aiment les jeux rapides, l’interaction autour de la table, les promesses non tenues, la mauvaise foi, les retournements de situation, les éclats de rire et les jurons (faussement) offusqués.

On pourra le déconseiller aux plus susceptibles.

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille vivement de regarder le papotage que nous avons tourné avec les auteurs du jeu.

 

Vous pouvez reprendre vos ludiques activités, je crois que j’ai une torgrue à peindre !

 


François Décamp

Commentaires (21)

Default
LudiKev
LudiKev
J'adore l'Univers...la Torgrue : "Excellentissime" !!
Tsinapah
Tsinapah
Un Minimoys à The Island ou à Manahattan ?
AtomChris
AtomChris
C'est pas bien Mr François. Ce jeu a été rajouté directement sur ma wishlist. Et ça c'est pas bien, ça veut dire que cette liste ne s'arrêtera jamais et que je dois donc souscrire à l'acquisition d'un caisson hyperbare afin de gagner en temps de vie pour protéger ma modeste personne et continuer de jouer sans jamais m'arrêter....
Hagrael
Hagrael
Très bel article. Merci.
relacio
relacio
Mais mais mais...! Ça m'a l'air tout bon tout ça! En tout cas la présentation donne drôlement envie :)

Je pense qu'une petite erreur (vraiment pas bien méchante) s'est glissée dans le dernier paragraphe : "Petits Peuples et un jeu de Nathalie et Rémi Saunier, illustré (édité plutôt je pense) par Bombyx et illustré par Maxime Morin."
François Décamp
François Décamp
oups de chez corrigé !
relacio
relacio
Au top :)
Il faudra d'ailleurs que j'aille aussi faire un tour chez lui (corrigé)...
Quinarbre
Quinarbre
Cher François vous confondez le Morpion Quantique (qui m'a l'air parfaitement injouable) avec le Morpion Ultime :
https://en.wikipedia.org/wiki/Ultimate_tic-tac-toe
(Désolé, je n'ai pas trouvé de référence dans la langue de Pascal Obispo.)
François Décamp
François Décamp
Ce n'est pas parce que c'est injouable que cela ne peut pas engendrer une étincelle créatrice, mais merci pour cette nouvelle source.
RémiCajo
RémiCajo
Héhé, je suis entrain de créer un jeu sur la base du morpion quantique ;) je trouve cette mécanique très intéressante :)
RémiCajo
RémiCajo
et c'est effectivement pas la mécanique du morpion quantique mais du super morpion qui m'a inspiré.
goupil
goupil
Bombyx, c'est vraiment drôlement chouette ce que vous faites !
Bombyx
Bombyx
Merci beaucoup ! :)
d.j.i.p.
d.j.i.p.
Merci, c'est toujours un plaisir de découvrir l'histoire d'un jeu, les origines, les premiers protos, les évolutions... bravo à Nathalie, Rémy et Bombyx pour ces années de travail et ce résultat qui donne très envie !!!
Davidof
Davidof
Merci. A quand une vidéo de partie ?
Bombyx
Bombyx
Ça va venir... ;)
Davidof
Davidof
Chouette. Hâte de voir ce jeu tourner
Tomfuel
Tomfuel
ça m'a l'air bien sympa tout ça ! un jeu simple, pas trop long, un poil immersif
j'ai juste un petit chatouillement concernant "l'ordre du tour de jeu" sans sens horaire (ou anti) ... est ce qu'à un moment, on risque plus de ne plus savoir qui a joué ou pas ? :-/
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
Normalement non puisque, lorsque son tour s'achève, et parmi les pions des joueurs restants, le joueur actif choisi quel joueur ou joueuse va jouer et pose son pion sur la case du tour actuel, indiquant que c'est bien lui qui joue et combien d'action il aura.
Normalement, tout va bien :)
Tomfuel
Tomfuel
nickel !