Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque - Deckbuilding - Poseidon : Julian Solo was here !

Par Monsieur Guillaume

Publié le 25 ene. • Lecture 4 min. •  6935 vues

Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque - Deckbuilding - Poseidon :  Julian Solo was here !

Amis fans des armures étincelantes, des cosmos qui brûlent et des sempiternels combats basés sur "Oh mais comment ? Tu te relèves encore ? Mais d'où te vient cette détermination", bonjour ! 

Tric Trac

Avec des protèges-cartes Or...

Après avoir suivi Seiya, Shiryû, Hyoga, Iki et Shun dans la bataille du sanctuaire, puis contre les chevaliers d'Asgard, Nicolas Badoux et Maxime Babad vous proposent de développer votre septième sens avant l'Arayashiki dans la deuxième extension du deckbuilding Saint Seiya, les chevaliers du zodiaque. 

 

Suivez les météores de Pegasus Ryûsei Ken avec nous pour savoir de quoi il retourne. 

Tric Trac

Ouvrez l'urne, princesse Saori !

D'emblée et disons-le tout net : Pour profiter de Poseidon, la boite de base et Asgard sont requises (même si les plateaux joueurs ou cartes d'Asgard peuvent ne pas être incorporés). 

Côté matériel, bien sûr des cartes et encore des cartes, mais quel plaisir de retrouver de nouveaux chevaliers et ces cartes moirées, brillantes, étoilées... Ainsi, chacun de nos héros voit arriver deux cartes ♦ argentées (10 au total) qui, en plus de la capacité, indique son effet "Marqué" : Lorsqu'un héros est marqué, le joueur peut ajouter sa carte dorée "héros transcendé" à sa main. Cinq cartes dorées qui sont à 3 en Force et 3 en Cosmos et présentant nos héros dans leur armure de bronze, certes, mais dorée. Deux cartes "Kikki" permettant d'aller récupérer un jeton Arme de la balance parmi les 6 existants, puis l'urne et une carte Athéna (permettant de récupérer également son héros transcendé) complètent le bon côté des chevaliers. 

Tric Trac

ou des protèges-cartes Bronze...

Du côté de l'adversité, ils sont tous là : les soldats Marina et Thétis de la Sirène Marine mais également, et par coût croissant d'acquisition (de 4 à 9) Kassa des Lyumnades (4/-); Sorento de la Sirène Maléfique (7/6) ; Isaak du Kraken (7/7) ; Io de Scylla (7/9) ; Krishna de Chrysaor (8/-) ; Bian de l'Hippocampe (9/-) ; Kanon du Dragon des mers et son impressionnant 9/9. Tous sont présents en deux exemplaires associé à leur carte Armure (à l'exception des gardes qui sont 5). 

Enfin, le grand méchant de la boite : Poseidon, couleur bleu divin, comme Athena, accompagné de son armure Ecaille de Poseidon et de son Trident, une relique. 

Tric Trac

On passe au poing de la Comète de Pégase

Dans le mode normal, lorsqu'un général Marina est acquis, on révèle une mini-carte "Pilier" qui lui est dédié que les joueurs, pour des points de victoire supplémentaires, pourront affronter... Bon, le pilier, c'est un peu une carte à 10 en Force... Réductions et mains optimisées bienvenues ! Ainsi, les jetons Arme de la Balance, c'est du +4 en Force contre les piliers. Déjà plus raisonnable !

Vous pourrez également ajouter les 19 mini-cartes Epopées qui ajoutent des effets en jeu pendant un certain temps (d'où la présence de jeton Sablier) comme par exemple le Septième Sens qui permet, tant qu'elle est active, de récupérer une carte argenté de son héros plutôt qu'une carte Bronze. 

Tric TracMais à notre (huitième) sens, l'apport principal est le mode Coopératif introduit par cette extension. Au moyen du Main Breadwinner montable et superposable à son petit plateau ajoutés aux cinq standee (pion Héros sur socle), vient enfin le moment d'être un peu plus dans l'histoire que dans la course aux PVs. Chaque pilier est protégé (recouvert) par son général, lui-même recouvert d'un paquet de 11 cartes, dont la première est révélée lorsqu'un héros lui fait face. 

Les joueurs vont maintenant devoir se déplacer, se coordonner, s'échanger des cartes et affronter des adversaires afin d'arriver aux piliers et les détruire. Qui dit "coopératif" dit "tour des méchants après que les gentils aient joué" et ici, c'est un pion Submersion qui, se baladant autour du plateau, dégage les cartes des piliers dans la réserve du Main Breadwinner en appliquant leurs effets si elle est visible. 

Vaincre des piliers fait baisser le niveau de l'eau (molette chiffrée sur le Main Breadwinner) là où, lorsque la Submersion effectue un tour complet de plateau, le niveau augmente. Si les 7 piliers sont détruits, les joueurs l'emportent alors que si le niveau d'eau atteint 8, s'engage un ultime combat contre Poseidon (en fait une comparaison de PVs entre Poseidon et les cartes du Main Breadwinner) versus les joueurs. Dommage pour l'héroïsme final mais après tout, les héros peuvent encore gagner aux poings... Euh non, aux points !

Tric Trac

Nous y voilà ! Et nous pourrions presque dire "Enfin !". Après les différentes techniques des plateaux joueurs de l'extension Asgard, voici un mode de jeu où la coopération et le "Tous contre les méchants" se taillent une place dans les aventures des armures mythologiques de Masami Kurumada.

Si le mélange des extensions et du jeu de base dans le mode classique donne un espère de joyeux (et un peu anachronique) mélange, redisons-le : Pour les fans, le plaisir d'un deckbuilding avec ses chevaliers et armures favorites restent présents dans un jeu qui, et là aussi il faut le dire, est quand même mécaniquement simple (bien que sur certaines parties, un peu longuette) : Quelques effets par-ci, par-là, une course au point de victoire avec deux "monnaies" et hop, le tour est joué. 

Mais là, en coopératif et avec le moyen, en mettant moins de cartes par paquet "Pilier" de gérer la difficulté, il se passe un défi et une petite narration qui rapprochent de l'esprit du manga... Et ça, c'est plutôt chouette ! Bien sûr, là encore, le mélange chevalier d'or, Asgard, Poseidon fait un peu bizarre tout-de-même mais pour les fans, ça fonctionne bien ! 

Tric TracEt puis, sans tomber dans l'éventuel "piège" des Trading Cards Game (avec cartes aléatoires à collectionner, jouer & co), cela peut toujours résonner de récupérer de belles cartes des chevaliers... Sans changer la mécanique, et donc sans pouvoir convaincre davantage ceux qui ne l'étaient pas par la mécanique de base, et qui souhaitent du jeu plus profond, plus réflexif, plus optimisable.  

Une boite, donc, fan-made, qui se paye même le luxe de pouvoir proposer une bonne alternative à ceux qui préfèreraient le mode coopératif pour son aspect plus "thématique". Voyons maintenant ce que le dernier arc, et ses chevaliers d'Hadès, vu par Yoka by Tsume pourraient bien nous proposer. 


Monsieur Guillaume

Commentaires (9)

Default
adel10
adel10
au fait Merci Monsieur Guillaume sans vous je passais à coté
bobbylafraise
bobbylafraise
Vendeur de rêve ! J'ai trop hâte de faire exploser mon cosmos avec cette nouvelle extension.
MasterZao
MasterZao
Merci ce bel article, comme toujours, bien que pauvre en jeux de mots. (ou alors je suis passé à côté, ce qui est aussi fort probable)
Tout à fait d'accord avec le fait que ce ne soit peut-être pas le meilleur deckbuilding du monde, mais il fait le taf, et si on est fan de la licence, la question ne se pose plus !

Une remarque en passant : pourquoi les deux cartes Poséidon illustrant l'article sont-elles différentes ? (une version mi or-mi divine et une autre entièrement "bleu divin")
Est-ce bien comme cela dans la boite ou bien est-ce une boulette ?
Yoka by Tsume
Yoka by Tsume
Le premier visuel « or+divin » date du proto. Dans la boîte, Poseidon est full divin suite à un retour des ayant droits sur la couleur de la carte.
bobbylafraise
bobbylafraise
Evidence, c'est pas un sous-fifre, c'est le dieu des océans.
Acathla
Acathla
I'm Julian Solo, Captain of the Millenium Ocean...
bobbylafraise
bobbylafraise
Et tu as un wookipocampe comme co-pilote ?
Khraken75
Khraken75
Mais pourquoi avoir orienté le jeu vers un mode compétitif, et pas un coop de base...
Cela va à l'encontre même de l'esprit du manga. Les chevaliers de bronze contre le grand pope, contre Hilda ou Poséidon.
Au lieu de sortir des extensions ajouté un vrai mode coop au jeu avec un mode campagne pour le sanctuaire ou pour Asgard, Idem pour Poséidon.
90% de la communauté de votre jeu veux un vrai un mode coop compatible pour toutes les ext.
Mélangé toutes les ext pour jouer n'a pas de sens quand on est fan de la série, il aurait fallut pouvoir jouer en mode solo coop avec l'ext de son choix.
J'espère vraiment que vous écourtez un jour la commu, écoutez les commentaires, les critiques sur le jeu, c'est toujours les mêmes...
Vraiment dommage quand on voit la qualité du matériel, la mécanique choisie n'est juste pas bonne pour Saint Seya, regardé ce que fait upper deck avec son mode legendary, ou marvel champions.
Vous avez un tel potentiel entre les mains...
Six
Six
Pourquoi est-il indiqué qu'il faut l'extension Asgard pour jouer à l'extension Poséidon?
Ne peux-t'on pas jouer avec le jeu de base et Poseidon seulement? Quels éléments du matériel d'Asgard est indispensable pour jouer à Poseidon (les marqueurs gel?).