Yak : Le yack à riz tourne !

Par Monsieur Guillaume

Publié le 11 feb. • Lecture 4 min. •  3617 vues

Yak : Le yack à riz tourne !

Depuis la sortie de Flick'em Up, nous sommes toujours curieux de suivre les sorties de Pretzel Games, cet éditeur, studio dans la galaxie Plan B monté par Sophie Gravel en avril 2016 (aux côtés de Next Move et Eggertspiele), qui s'est donné comme ligne éditorial de publier des jeux auxquels vous pourrez toujours jouer un pretzel dans la main. 

Aussi, et alors même que nous vous parlons également de Camel Up - Off Season dans nos colonnes, voici venir celui qui sera en démonstration au prochain festival de Cannes : Yak, de Michael Luu, auteur par ailleurs d'un Mission ISS coopératif chez Schmidt Spiele et d'un Rob'n Run où déjà un plateau circulaire accueillait voleurs et gendarmes qui se tournent les uns après les autres.

Yak : Le yack à riz tourne !

Voyons ici ce que donne ce Yak illustré de mains de maître par Chris Quilliams pour 2 à 4 joueurs. 

 

Yaka, faucon !

Première chose à dire, lorsque les yacks se sont vus pourvus chacun d'une paire de cornes et que les chariots sont montés derrière eux, puis placés à raison d'un devant chaque joueur en carrousel sur le plateau... Tout ceci a bigrement de l'allure ! Il est vrai que l'on peut s'interroger sur l'intérêt profond, en terme de gameplay, de tout ce plastique, écologiquement parlant, mais les choix éditoriaux ayant été fait, ce sont maintenant nous qui décideront de franchir le pas, et valider ou non ce choix.

Il est indéniable par contre que le plaisir de la vue et de la manipulation de ces charrettes où tous les différents éléments, Pierres et Nourritures, prennent parfaitement place, visible et lisible par tous autour du jeu, participent au plaisir du jeu lui-même. 

Tric TracVotre objectif ? Construire, près de votre yourte, une tour pyramidale de pierre. Seulement, ces pierres, d'une part, sont de différentes couleurs et d'autre part, pour en récupérer, il faudra les échanger avec de la nourriture... Ce qui tombe bien puisque ces camelots qui tournent en yacks autour de chez vous proposent les deux ! 

Tric TracChaque tour se divise en trois périodes dont la première, au lever du soleil, vous verra choisir une activité (action) pour la journée parmi les trois représentées sous forme de cartes dans votre main. 

- Construire vous permet d'échanger de la nourriture contre les pierres du chariot qui vous fait face (en respectant les restrictions du dit-chariot) pour ensuite les placer dans la tranchée (plateau double-couche) de votre yourte en une pyramide de cinq pierre à la base et qui en contiendra au moins 15 pour la terminer intégralement. Chaque chariot peut contenir jusqu'à 4 pierres et lorsqu'il est vide, trois pierres seront piochées du sac-réserve pour refournir !

- Remplir vos réserves vous permet de récupérer tous les jetons nourritures d'un type (parmi Lait, Viande et Pain) parmi ceux présent sur la charrette qui vous fait face pour ensuite ajouter une pierre sortie du sac... S'il y a encore de la place !

- Enfin, user du marché vous permet d'y prendre deux nourritures au choix avant que de piocher trois pierres du sac pour en mettre une dans la choillotte de votre choix.

Tric TracOui, parce que, si dans la deuxième partie, et en commençant par celui qui a le mignon bébé yack avec lui, vous révélez votre choix et l'appliquez, dans la dernière partie du tour, après avoir changé de premier joueur, les yacks vont tourner d'un cran (d'un joueur) dans la direction vers laquelle ils font face. Et oui ! Parce qu'en plus, ils peuvent changer de sens ! A cause du brouillard qui se lève dans la montagne (elle aussi en 3D) sous la forme de "pierres blanches" mélangées dans le sac. Lorsque l'une d'entre elle est piochée, elle rejoint la piste idoine sur la montagne et les yacks, coordination parfaite, se retournent !

Mais n'oubliez pas l'objectif du jeu : La course à la construction ! Lorsqu'un des participants termine son quatrième niveau (la 14ème pierre donc), il récupère le Stupa, indiquant ainsi que le prochain tour joué sera le dernier avant le décompte. Décompte qui récompense les constructions unies (groupes d'au moins 2 pierres de couleurs identiques) et les constructions bigarrées (nombre de groupes d'au moins 2 pierres ). Allez, quelques points pour les pierres solitaires, 2 points pour celui à qui il reste le plus de nourriture et 3 points pour le possesseur du marqueur Stupa ! Bam, décompte ! Et bim, vainqueur !

Il reste à préciser que des pierres "jokers", Crystal est leur nom, prendront en fin de partie la couleur de votre choix mais demandent un léger surcoût à l'achat et qu'il y a, dans la boite, 8 cartes qui, pour trois d'entre elles piochées en début de partie, fixent des objectifs en terme de positionnements, majorités de couleur et autre pour ajouter du piment à vos parties après les premières. 

Tric Trac

 

Tournez, manège !

Attention, les quelques premières parties ne laissent pas immédiatement deviner le potentiel de réflexion à moyen terme, voir de nuisance à court terme. En effet, au départ, on regarde ce que nous avons devant nous, essayant de faire au mieux avec ce que nous propose ce Yack et le marché... Et puis tournez, manège !

Et peu-à-peu, l'optimisation prend le pas et les cache-nez se lèvent pour regarder ceux qui arrivent et maximiser les gains en minimisant les actions... Puisque c'est non seulement d'une course dont il s'agit mais si cette dernière n'est pas optimisée en terme de construction, les points de victoire ne seront pas à la hauteur. 

Bien sûr, face à cela, le brouillard vient mettre son grain de sel, empêchant un aspect "paralysie par l'analyse" et conservant également un petit élément aléatoire dans le déroulement du jeu qui renforce le côté "roulement de tambour" lorsque nous piochons des pierres dans le sac. Si les amateurs du "total contrôle" en seront pour leurs frais, il n'en demeure pas moins vrai que d'une part, cette variable et son évolution est connue pendant la partie. ET d'autre part, au fur et à mesure de l'avancée de la partie, la mécanique autour de la montagne en réduit l'impact puisque le nombre de "pierre blanche" dans le sac se réduit peu-à-peu. 

Tric TracS'installera-t-il comme a pu le faire Azul ? C'est moins évident tant la mécanique d'échange et de construction restent plutôt classique bien que portées par un matériel qui les rehaussent pendant la partie. Mais d'un autre côté, cet effet "wahoo" est celui qui s'estompe le plus vite dans le temps. Néanmoins, Yak reste un jeu familial qui a le potentiel pour séduire facilement, permettant, par sa prise en main facile, de jouer tous ensemble à la marchande à récupérer du lait et du pain pour obtenir ces trois pierres bleues qui iront parfaitement dans notre pyramide ! 

 

 

Tric TracJe peux refaire un tour, papa ? J'ai plus l'tournis !


Monsieur Guillaume

Commentaires (3)

Default
bobbylafraise
bobbylafraise
Déjà, rien que pour le titre de l'article, ça vaut le coup mais ça a vraiment l'air chouette !
Derfref
Derfref
merci d'avoir attiré mon attention sur le titre (j'avoue que j'avais été un peu rapide et que cela m'avait privé du sel de la prose de l'immense M. Guillaume !) Encore une chronique à marquer d'une pierre blanche : j'appréciais le M. Guillaume facétieux et rigolard des vidéos ; mais là je me délecte de sa prose ! Et c'est un immense plaisir.
Max Riock
Max Riock
Vraiment magnifique ! Hâte d'y jouer ...