Robin des sous-bois ?

7,0
Avis garanti sans spoiler

Voilà une bien agréable aventure… Les Aventures de Robin des Bois, c’est un bon jeu familial, certes, avec beaucoup de qualités :

- la narration au travers du livre façon « livre dont vous êtes le héros »,
- un plateau open world,
- une sensation de calendrier de l’avent,
- du beau matériel,
- de belles illustrations,
- un juste équilibre dans la difficulté,
- un souci évident de l’éditeur/auteur pour rendre le jeu rejouable,
- le hasard du bag building bien maitrisé/maîtrisable,
- une sensation d’Andor light famille.

Mais aussi quelques défauts :

- plateau et fenêtre manipulés = abimés très rapidement (malgré toutes les précautions),
- un sentiment de répétition inévitable d’un scénario à l’autre compte tenu du matériel disponible (l’idée d’avoir l’un ou l’autre plateau auxiliaire ou des objets supplémentaires aurait suffit à régler le problème).

Franchement, étant donné la catégorie et le public ciblé par le jeu, je ne vois pas d’autres défauts (ET IL NE FAUT PAS SE TROMPER SUR LE PUBLIC CIBLE DU JEU).

Quelques petits détails de joueur relevés en bonus :

- Robin des Bois est le premier jeu « Plug & Play » que je rencontre : vous ouvrez a boîte pour la première fois et Zou!, c’est parti, vous jouez votre première aventure. Franchement, il n'y a quasi aucune règle à lire avant de commencer...
- Lors des parties suivantes, même topo, vous renversez le sac de matériel sur la table et c’est reparti.
- Les fenêtres à ouvrir et refermer ont un potentiel intéressant. Cela ne m’étonnerait pas qu’un système de jeu en découle à l’avenir.
- L’open world a été sous exploité, et le côté répétitif y est pour quelque chose : bien qu’incomparable (même si cela reste aussi un jeu familial) regardez du côté de « L’île au trésor », et là vous verrez un potentiel open world bien mieux exploité et collant vachement au thème.
- Allez… J’avoue, un petit twist scénaristique final qui m’a mis une petite fessée comme il faut… Non, mais… Jeu familial, peut-être… ‘Vais pas m’laisser faire moi…

Commentaires (4)

Bengau
Bengau
Bonjour Arhaa,
Merci pour cet avis lampadaire, à l'éclairage doux sans en dévoiler toute la pièce.
Petite demande de précision au passage sur ton nombre de partie ou d'heure pour finir la campagne et sur la rejouabilité (même joueur joue encore?)
au plaisir de te lire
Arhaa
Arhaa
Alors, il faut compter une heure par scénario en moyenne. Nous sommes allés jusqu'au bout de la campagne, c'est-à-dire 6 scénarii de mémoire. Le jeu vous propose de refaire la campagne en mode + pour plus de challenge, avec plus de difficulté donc et quelques petits arcs scénaristiques différents. Si vous échouez à la fin d'un scénario, le jeu vous propose également de refaire ce scénario avec plus de facilité et quelques petits changements scénaristiques également, histoire d'éviter le phénomène de redondance (c'est une bonne initiative, parce qu'en général, c'est ce qui me rebute dans les jeux narratifs).
En outre, la durée des parties changent très peu en fonction du nombre de joueurs, le scénario progressant en s'adaptant à ce nombre (sans dévoiler le système utilisé).
Aussi, rien ne vous empêche de changer de personnage d'une partie à l'autre (nous ne l'avons pas fait), chaque personnage bénéficiant d'une capacité qui lui est propre.
Pour finir, il y a un fil conducteur au niveau de l'histoire, d'un scénario à l'autre. Chaque début de scénario recontextualise un peu la trame. Donc, oui, c'est tout à fait possible de changer de "joueur" (ne pas confondre avec "personnage") en cours de partie ; je dirais qu'avoir un invité ne pose pas de problème, pour après continuer la campagne à 2 par exemple...
Au plaisir...

PS : j'ajouterai finalement que non, il faut bien le dire donc, le jeu n'est pas rejouable à l'infini...
Bengau
Bengau
Merci pour ces précisions. Paix et amours
Default