Tekhenu
1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
14 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Une superbe trilogie!

8,0
Encore un excellent jeu. Mais très froid! Ce qui me plait le plus dans ce jeu, c'est probablement ce sentiment de vraiment retrouver la patte d'un auteur. J'ai vraiment beaucoup aimé son Tzlolk'in, le premier de la trilogie, jeu très fluide, qui incorporait avec brio un système tout à fait inédit de rouage qui s'imbriquaient les uns aux autres et conditionnaient la réalisation des actions. Le jeu était fluide, pas inutilement complexe et intéressant, pas forcément facile à jouer, mais accessible, bref une grand réussite. Par la suite, l'excellent Teotihuacan. A nouveau, un thème exotic, un petit gimmick ludique sous la forme de la pyramide, moins essentiel et étonnante que la cadran maya, mais pas inintéressante et gardant toute sa place. Jeu excellent également, toujours aussi fluide et accessible, à nouveau pas forcément aisé à jouer correctement. Et maintenant ce Tekhenu... Ici, c'est une obelisque qui est introduite. L'auteur introduit un concept d'ombre et de lumière, le tout fluctuant en fonction des mouvements de l'obelisque, ce qui permet de dégager ou d'interdire certaines actions. Cela reste cohérent, c'est bien intégré au thème, l'objet à du sens, bref, c'est tout bon! Un autre point commun avec les autres jeux de l'auteur, c'est cette sensation permanente de ne pas avoir assez d'actions pour mener ses projets à terme. On est toujours a flux tendu, les actions sont clairement rares et précieuses. Ce sentiment était présent de la même manière dans les 3 jeux, j'ai vraiment eu un sentiment quasi identitaire à travers cette trilogie.
Alors plus spécifiquement pour Tekhenu, j'ai trouvé que c'était le moins accessible des 3, il n'est pas spécialement intuitif, beaucoup de possibilités, et les actions dépendent un peu les unes des autres, mais il faut bien une partie pour laisser décanter le tout, pas spécialement évident. Mais très agréable à jouer tout de même!
On est devant du pur jeu de mécanique à l'allemande, avec une mécanique basée sur un choix d'action venant de dés, bien menée, conditionnée par des jeux d'ombre et de lumière de l'obelisque plutot bien trouvée, c'est froid (clairement), mais cela se joue très bien.

A mon sens, le plus accessible et le plus fun reste Tzolk'in, avec une roue venant du calendrier Maya juste génialissime. Si vous avez accroché et souhaitez d'autres gouts, il faut attaquer Teotihuacan qui est vraiment très bon. Et si vous aimez toujours, aucune raison de se priver, il faut clôturer la trilogie avec ce Tekhenu!

Au final, je le recommande, mais je dois bien admettre que ce n'est pas le plus facile d'accès, et qu'il sera réservé aux pousseurs de kubenbois dont le thème n'est pas fondamental, qui aiment froncer les sourcils et se poser mille questions :-)

Bon jeu à tous!

merlin

Commentaires

Default